Passer au contenu principal

SuisseL'ASLOCA réclame des baisses de loyers

L'association lance une campagne pour inciter les locataires à réclamer leur dû aux propriétaires.

Carlo Sommaruga, président de l'Association suisse des locataires (ALOCA), dénonce L'absence de volonté des milieux immobiliers.
Carlo Sommaruga, président de l'Association suisse des locataires (ALOCA), dénonce L'absence de volonté des milieux immobiliers.
Keystone

La diminution du taux hypothécaire de référence à 1,5% donne droit à la plupart des locataires à une baisse de loyer. L'ASLOCA lance une campagne pour les inciter à réclamer leur dû aux propriétaires. Les montants, colossaux, se chiffrent en milliards de francs.

«Actuellement, la somme des loyers nets se monte à 35 milliards de francs. Chaque baisse du taux de référence devrait conduire à une diminution de ce montant d'environ un milliard; toutes les baisses depuis 2008 auraient dû entraîner une diminution des loyers d'environ 7 milliards», a lancé jeudi en conférence de presse à Berne Carlo Sommaruga, président de l'Association suisse des locataires (ALOCA).

L'absence de volonté des milieux immobiliers à réexaminer les loyers constitue un véritable «détournement de fonds» de l'argent des locataires vers les investisseurs, parfois étrangers, a tonné le socialiste Genevois. Il dénonce un énorme problème macro-économique.

Ne pas se laisser intimider

Pour l'association, les locataires doivent agir sans attendre l'échéance de leur bail. Une réduction de près de 3%, c'est quelques dizaines de francs par mois, plusieurs centaines par année. Voire des milliers si les adaptations n'ont jamais été apportées, a souligné le conseiller national Balthasar Glättli (Verts/ZH), vice-président de l'ASLOCA.

«Il ne faut pas se laisser intimider par les propriétaires. Les locataires ont des droits», a renchéri Carlo Sommaruga. Profitant de cette baisse «historique», l'ASLOCA fait campagne pour sensibiliser le maximum de locataires. Son site (www.asloca.ch) offre un calculateur de loyer, des conseils, une lettre-type à envoyer au bailleur et les étapes de la procédure.

La conseillère nationale Marina Carobbio (PS/TI) a rappelé que les locataires consacrent en moyenne plus de 18% de leur revenu au logement, contre 10% pour les propriétaires. Alors que les charges pèsent de plus en plus sur le porte-monnaie des familles, il est d'autant plus important de réduire leur loyer au vu du taux de référence à la baisse, de l'indice du renchérissement à la baisse et des charges d'entretien stables.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.