Passer au contenu principal

Les assureurs poussent au tourisme médical

Refaire son sourire à Barcelone ou à Budapest aux frais de son assurance complémentaire? L’offre séduit de plus en plus. Les dentistes suisses crient leur colère.

L'essentiel : Certaines complémentaires vantent des médecins étrangers. 22% des Suisses ont vu un dentiste dans un autre pays car les tarifs des praticiens locaux les retiennent. (Image d'illustration)
L'essentiel : Certaines complémentaires vantent des médecins étrangers. 22% des Suisses ont vu un dentiste dans un autre pays car les tarifs des praticiens locaux les retiennent. (Image d'illustration)
Keystone

Des couronnes dentaires en Hongrie remboursées par votre assurance complémentaire? Depuis plusieurs années, certaines assurances encouragent leurs clients au tourisme médical afin de diminuer la facture.

C’est le cas d’Helsana, de Groupe Mutuel ou encore de Swica. Assura, elle, offre des réductions à ses clients faisant appel à une entreprise genevoise qui organise depuis dix ans des séjours médicaux. «Nos assurés bénéficient de prix préférentiels auprès de Novacorpus, l’un de nos partenaires, confirme Karin Devalte, porte-parole d’Assura. C’est aussi au titre de partenaire que cette société bénéficie d’une visibilité dans nos supports de communication.» Les prix sont extrêmement alléchants et varient souvent du simple au double, voyage compris (lire encadré).

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.