Passer au contenu principal

SuisseL'ATE part en guerre contre les voitures diesel

L'association a installé un nouvel indicateur de pollution à Berne. Elle pointe les voitures diesel comme responsables des émissions d'oxydes d'azote.

L'indicateur de pollution est installé sur l'Eglise du Saint-Esprit à Berne.
L'indicateur de pollution est installé sur l'Eglise du Saint-Esprit à Berne.
Keystone

L'Association transports et environnement (ATE) s'attaque aux moteurs diesel et leurs émissions d'oxydes d'azote. Elle a inauguré jeudi un indicateur de pollution, installé sur l'Eglise du Saint-Esprit devant la gare de Berne. «Dans toute la Suisse, la pollution aux NOx (gaz nitreux) est encore nettement trop élevée dans de nombreuses zones où le trafic est dense», souligne l'ATE dans un communiqué.

L'association pointe les voitures diesel comme premières responsables: les émissions d'oxydes d'azote de certains modèles dépassent largement les limites autorisées. Le panneau lumineux installé sur l'église fonctionnera nuit et jour jusqu'à fin février. Son éclairage changera suivant la qualité de l'air en ville: la lumière sera rouge lorsque la concentration de NOx dépassera les 30 g/m3, verte lorsqu'elle se situera en dessous de cette moyenne annuelle.

Voitures diesel

Les oxydes d'azote contiennent des substances nocives pour la santé. En font partie les NOx (gaz nitreux, somme de NO et NO2), le monoxyde d'azote (NO) et le dioxyde d'azote (NO2).

Une forte concentration d'oxydes d'azote est néfaste pour l'homme, provoquant des cancers, de problèmes respiratoires et cardio-vasculaires. Des émissions trop élevées causent en outre une eutrophisation des écosystèmes (accumulation d'éléments jusqu'à un déséquilibre) et des pluies acides.

Pour maîtriser enfin la concentration de NOx, l'ATE propose d'interdire à la vente les voitures diesel qui ne respectent pas la norme de gaz d'échappement Euro 6 TEMP. Présidente de l'association, la conseillère nationale Evi Allemann (PS/BE) a déposé une motion en ce sens au Parlement, qui devrait être traitée à la session de printemps. Des informations en continu provenant d'autres stations de mesure en Suisse (Zurich, Lausanne, Bâle et Lugano) sont aussi proposées ici.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.