Passer au contenu principal

Canton de Saint-GallAttaque dans un train à Salez: enquête bouclée

Le déséquilibré qui avait tué deux femmes et blessé quatre autres personnes dans un train à Salez (SG) en août 2016 a été décrit comme «un solitaire toute sa vie».

L'une des victimes de l'attaque du train près de Salez (SG), le 13 août dernier, est décédée dans la nuit de mardi de à mercredi à l'hôpital. Grièvement brûlée, l'adolescente de 17 ans était dans le coma depuis le jour du drame. (Mercredi 31 août 2016)
L'une des victimes de l'attaque du train près de Salez (SG), le 13 août dernier, est décédée dans la nuit de mardi de à mercredi à l'hôpital. Grièvement brûlée, l'adolescente de 17 ans était dans le coma depuis le jour du drame. (Mercredi 31 août 2016)
Keystone
Simon S., 27 ans, a mis le feu dans un train régional à Salez (SZ) et poignardé plusieurs personnes, dont des femmes. L'une d'entre elle est décédée, une autre se trouve toujours dans un état critique et deux autres sont à l'hôpital mais leur vie n'est plus en danger. (Mardi 16 août 2016)
Simon S., 27 ans, a mis le feu dans un train régional à Salez (SZ) et poignardé plusieurs personnes, dont des femmes. L'une d'entre elle est décédée, une autre se trouve toujours dans un état critique et deux autres sont à l'hôpital mais leur vie n'est plus en danger. (Mardi 16 août 2016)
Reuters
En plus d'une forte présence policière, les pompiers, trois hélicoptères de secours et des équipes de soin étaient sur place. Le trafic ferroviaire circulait à nouveau en gare de Salez à 20h. Les dégâts sur le train en question se montent à plus de 100'000 francs. (samedi 13 août 2016)
En plus d'une forte présence policière, les pompiers, trois hélicoptères de secours et des équipes de soin étaient sur place. Le trafic ferroviaire circulait à nouveau en gare de Salez à 20h. Les dégâts sur le train en question se montent à plus de 100'000 francs. (samedi 13 août 2016)
Keystone
1 / 22

Deux ans après les faits, le Ministère public st-gallois a bouclé son enquête pénale sur l'attaque perpétrée dans un train à Salez (SG) en 2016. Un déséquilibré avait tué deux femmes et blessé quatre autres personnes. Il avait lui aussi trouvé la mort.

L'assaillant, alors âgé de 27 ans, avait été «un solitaire toute sa vie», décrit le Ministère public mercredi. A l'âge de 12 ans, il avait souffert d'une maladie aux yeux qui a porté atteinte à son apparence.

Il n'avait jamais eu de relation amoureuse ce qui le faisait souffrir psychiquement. Quelques mois avant les faits, il a perdu son emploi et vivait depuis replié et seul.

Il faisait des expériences avec des substances inflammables, avait en sa possession divers objets pyrotechniques ainsi que des couteaux. Il jouait à des jeux faisant l'apologie de la violence.

Lieu choisi au hasard

Il avait planifié son attaque, mais ne visait personne en particulier, selon le Ministère public. Le lieu de l'attaque a été choisi au hasard.

Les faits remontent au 16 août 2016. Dans le train régional entre Buchs (SG) et Salez, l'assaillant déverse de l'essence alkylate, un liquide inflammable, sur une adolescente de 17 ans, avant de lui bouter le feu.

Il poignarde ensuite une femme de 34 ans qui tentait de s'enfuir. Les deux victimes sont décédées à l'hôpital.

L'auteur de l'attaque retourne ensuite le couteau contre lui et se donne plusieurs coups profonds. Il succombe le lendemain.

Fillette blessée

Dans l'explosion causée par le feu, une mère de 43 ans et sa fille de 6 ans ainsi que deux hommes de 17 et 50 ans sont blessés. Une fumée noire envahit le convoi, mettant en danger tous les passagers.

Le Ministère public menait une enquête pénale pour assassinats, blessures corporelles graves, mise en danger de la vie, incendie et perturbation du trafic ferroviaire. L'enquête étant terminée, la procédure a été bouclée. Personne n'a contesté cette décision.

La fortune de l'assaillant, de plusieurs dizaines de milliers de francs, a été saisie. La somme ira à un fonds pour les victimes et leurs familles.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.