L'auteur d'un projet d'attentat en prison

Tribunal pénalLe suspect est soupçonné d'avoir voulu tuer plusieurs membres de la rédaction d'un journal albano-kosovar en 2002, à Zurich.

Le suspect visait une partie de la rédaction de <i>Bota Sot</i>.

Le suspect visait une partie de la rédaction de Bota Sot. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'auteur présumé d'un projet d'attentat à la grenade en 2002 contre la rédaction d'un média albanophone à Zurich est en détention depuis le 31 janvier dernier. Le Tribunal pénal fédéral (TPF) a demandé au Ministère public de la Confédération (MPC) de compléter son acte d'accusation.

Le suspect aurait eu le dessein de tuer plusieurs membres de la rédaction d'un journal albano-kosovar, le Bota Sot, basé à Zurich. D'autres personnes qui s'étaient trouvées sur la terrasse d'un appartement situé à Küsnacht, dans la banlieue cossue zurichoise, auraient elles aussi pu être mortellement blessées.

L'auteur présumé de ce projet de tuerie aurait eu l'intention de commettre son massacre en utilisant une grenade à fragmentation. Ni son identité, ni ses mobiles n'ont été indiqués dans l'arrêt du TPF, daté du 22 mai.

La grenade avait été dissimulée dans une livraison de vin. Le mécanisme de mise à feu ne s'était pas enclenché. Des spécialistes de la police zurichoise avaient pu désamorcer l'explosif.

Au terme de son enquête, le Ministère public de la Confédération avait envoyé son acte d'accusation au TPF le 5 mai dernier. Il avait retenu les infractions de tentatives d'assassinat, de mise en danger par l'emploi d'explosifs et de gaz toxiques et de violation de la loi sur les armes.

Pas de lien avec le terrorisme

Il n'y a pas de lien, selon l'arrêt anonymisé envoyé par le TPF à la presse accréditée, avec les milieux terroristes. L'acte d'accusation n'a pas retenu contre le prévenu l'infraction de soutien à une organisation criminelle.

Dans sa décision, qui a révélé l'existence de cette affaire, le TPF a toutefois demandé au MPC de compléter l'acte d'accusation. Des précisions doivent y être selon lui apportées, en particulier concernant le cercle des personnes visées.

Procès à Bellinzone

Dans une autre décision concernant cette affaire, également remise à la presse accréditée, le TPF révèle avoir donné son accord à l'exécution anticipée de la peine de l'auteur présumé de ce projet d'attentat.

L'homme, qui avait été initialement incarcéré à la prison régionale de Berne, se trouve actuellement dans la prison de l'aéroport de Zurich-Kloten. Son procès, qui devrait se tenir au Tribunal pénal fédéral de Bellinzone, pourrait s'ouvrir dans le cours de ces prochains mois.

Autres affaires

Le Bota Sot a déjà fait parler de lui. En 2008, un journaliste de la rédaction avait été condamné pour diffamation par un tribunal zurichois. Il avait accusé un parlementaire kosovar d'avoir ordonné des meurtres politiques en qualité de membre de l'état-major de l'Armée de libération du Kosovo (UCK) durant la guerre.

En 2002, le ministère public zurichois avait lancé une procédure contre le journal. Il lui reprochait des propos racistes et sa propagande haineuse contre le gouvernement de la Macédoine (décisions SK.2017.25 et SN.2017.9 du 22 mai 2017). (ats/nxp)

Créé: 03.07.2017, 12h54

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.