Passer au contenu principal

L'auteur de la fausse alerte à la bombe accepte sa peine

Le Ministère public l'a condamné à six mois de prison ferme. Il peut faire opposition jusqu'au 27 octobre.

Jeudi 13 octobre 2016. Alerte à la bombe dans un avion de la compagnie russe Aeroflot. Pierre Abensur/Tamedia
Jeudi 13 octobre 2016. Alerte à la bombe dans un avion de la compagnie russe Aeroflot. Pierre Abensur/Tamedia

Le ressortissant indien, qui a cloué au sol un appareil d'Aeroflot jeudi 13 octobre en lançant une fausse alerte à la bombe, a dit au journal Le Matin accepter la peine de 6 mois de prison ferme que lui a infligé la justice genevoise un jour après les faits. Contacté par la Tribune de Genève, son avocat déclare qu'«il n'a personnellement rien communiqué aux médias depuis lundi et n'entend au surplus plus se prononcer sur cette affaire». Le délai pour faire opposition à l'ordonnance de condamnation court jusqu'à jeudi prochain, dix jours ouvrables après le prononcé de la peine.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.