Passer au contenu principal

L’avenir de Sion 2026 se joue désormais en terrain politique

Hans Stöckli(BE), coprésident de la candidature (à g.), et Jean-Philippe Rochat, président de Sion 2026, à l’annonce du feu vert

Méfiance de la gauche

Vers un vote populaire?