Passer au contenu principal

Deux avions rapatrient 264 Suisses du Chili et d'Algérie

Dimanche, de nouveaux vols ont ou devaient atterrir à Zurich pour ramener des Suisses bloqués à l'étranger.

Coronavirus: l'appel de l'OFSP.

Les rapatriements de ressortissants suisses bloqués à l'étranger se poursuivent. Deux avions ont atterri dimanche en Suisse avec à leur bord 276 passagers, dont 264 ressortissants helvétiques.

Un avion en provenance de Santiago du Chili a atterri dimanche matin à Zurich, a indiqué le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) sur son site internet. Cent cinquante-neuf Suisses étaient à bord.

Un avion en provenance de Santiago du Chili a atterri dimanche matin à Zurich, a indiqué le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) sur son site internet. Cent cinquante-neuf Suisses étaient à bord.

En début d'après-midi, un autre avion en provenance d'Alger a atterri à Genève. Sur ses 117 passagers, 105 sont suisses. Parmi les douze autres, onze résident dans le pays.

Convois en cours au Pérou

Les touristes bloqués au Pérou sont quant à eux en cours de rapatriement. Un convoi de quatre bus est arrivé dimanche à Cusco. Un autre se dirige vers Arequipa. Ils doivent y récupérer les ressortissants suisses bloqués dans ces deux villes et les ramener à Lima, a indiqué samedi Johannes Matyassy, directeur de la Direction consulaire (DC) du DFAE, lors d'un point presse à Berne. Un avion les rapatriera ensuite en Suisse depuis la capitale péruvienne. Il est attendu mercredi.

Selon l'agence de presse allemande DPA, Berlin est par ailleurs en train de rapatrier des centaines de passagers d'une croisière, dont 28 Suisses, depuis l'Australie. Parmi les 832 croisiéristes, neuf ont été testés positifs au Covid-19. Ils sont traités dans des hôpitaux à Perth.

Les touristes suisses devraient eux rentrer d'ici mardi, a annoncé Johannes Matyassy. Le DFAE a précisé dimanche que sa représentation australienne était en contact avec eux et leur apportait un soutien dans le cadre de la protection consulaire.

Enorme tâche

L'organisation d'un vol de retour est une énorme tâche logistique mais aussi politique, a souligné Johannes Matyassy. «Les représentations suisses à l'étranger font un travail énorme ici pour aider à organiser concrètement les possibilités de retour.»

Dans ce cadre, la coopération avec les pays étrangers est particulièrement importante. Et le directeur de la DC de mentionner l'exemple du Népal. La représentation suisse à Katmandou a organisé un vol à l'intérieur du pays pour ramener dans la capitale, outre des touristes suisses, des voyageurs français et allemands. Les Suisses ont ensuite pu rentrer dans leur pays sur deux vols organisés par l'Allemagne et la France.

Jusqu'à présent, sept vols en provenance d'Amérique latine (San José, Bogotà, Lima et Santiago) et d'Afrique (Casablanca, Dakar et Alger) ont été effectués par le DFAE. Et plus de 1000 ressortissants suisses ont été ramenés. De nombreux autres vols de retour sont prévus dans les jours et les semaines à venir, non seulement depuis l'Amérique du Sud et l'Afrique, mais aussi de l'Asie et l'Océanie.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.