Avions de combat: l'appel d'offre suisse est lancé

ArméeLe Département de la défense a transmis vendredi sa première demande aux autorités françaises, allemandes, suédoises et américaines.

Le Gripen E suédois.

Le Gripen E suédois. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur?

Cinq jets doivent être évalués: le Gripen E suédois (Saab), le Rafale français (Dassault), l'Eurofighter allemand (Airbus), et côté américain, le successeur du FA-18, le Super Hornet de Boeing, et le F-35A de Lockheed-Martin. Les constructeurs contactés par leur organisme gouvernemental pourront soumettre leur offre à armasuisse d'ici à fin janvier 2019.

La nouvelle flotte doit remplacer à la fois les Tiger et les F/A-18. Les constructeurs sur les rangs devront calculer le nombre d'avions requis pour accomplir les missions de l'armée de l'air, notamment faire voler quatre avions en permanence pendant quatre semaines. Les offres devront indiquer le prix pour 30 et 40 engins, frais logistiques et engins guidés compris. Cela ne préjugera pas du nombre final, fixé ultérieurement.

Compensations

L'offre devra par ailleurs contenir des informations et des propositions de coopération entre forces armées et autorités de passation des marchés. Enfin, elle devra indiquer des possibilités de compensation.

Selon les exigences déjà fixées par le Conseil fédéral, les entreprises étrangères avec lesquelles des contrats seront signés devront en effet compenser 100% de la valeur des contrats par des affaires compensatoires en Suisse.

Le Département de la défense évaluera les offres selon quatre critères. L'efficacité (opérationnelle, autonomie) comptera le plus. Outre l'utilité globale, l'évaluation se fondera sur les coûts d'achat et d'exploitation.

Des tests au sol et au vol en Suisse seront menés entre mai et juillet 2019. Un deuxième appel d'offre pour les jets sera mené en novembre 2019 et les réponses sont attendues pour fin mai 2020. Le choix des modèles devrait tomber vers fin 2020. Le Parlement puis le peuple devraient pouvoir se prononcer sur la facture. Le gouvernement propose un plafond de 8 milliards de francs, système de défense sol-air inclus. (ats/nxp)

Créé: 06.07.2018, 16h00

Articles en relation

Dassault va ouvrir un bureau de liaison à Berne

Suisse Après le rejet du Gripen, l'avionneur français n'a pas abandonné l'idée de placer son Rafale auprès des Forces aériennes suisses. Plus...

L'armée veut 15 milliards pour son matériel

Suisse Un expert souhaite une enveloppe de 180 millions de francs par avion de combat. Nettement plus que le Gripen. Plus...

Suède et France reparlent de leurs avions de combat

Suisse En marge de la Conférence de Munich pour la sécurité, Guy Parmelin a été approché sur les suites données au non du peuple à l'achat de Gripen. Plus...

Le plan B de Ueli Maurer passe par la DCA

Armement Le Département du ministre de la Défense veut utiliser les crédits disponibles du Gripen pour un programme d'équipement qui pourrait dépasser 1,3 milliard de francs et faire la part belle à la défense contre avions. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.