L'AVS dépense plus qu'elle n'engrange

SuisseL'assurance vieillesse continue de dépenser davantage qu'elle n'engrange de recettes.

La dernière réforme de la prévoyance vieillesse a été refusée par le peuple en septembre.

La dernière réforme de la prévoyance vieillesse a été refusée par le peuple en septembre. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'AVS a enregistré un résultat de répartition négatif de 1,039 milliard de francs l'an dernier, contre 766 millions en 2016, a indiqué mardi l'organe gérant les fonds de compensation AVS/AI/APG.

Cette détérioration s’inscrit dans la tendance observée depuis plusieurs années déjà, écrit compenswiss. La réforme de la prévoyance vieillesse, dont la dernière mouture a été refusée par le peuple en septembre, vise entre autres à prévenir cette aggravation.

La performance des placements du Fonds de compensation AVS (2 milliards) et les intérêts versés par la Confédération sur la dette de l’AI (114 millions) ont eu, comme en 2016, un effet positif sur le résultat d’exploitation. Pour l’année 2017, le résultat d’exploitation s’élève ainsi à 1,087 milliard, contre 439 milllions un an plus tôt.

Dette de l'AI en baisse

L'AI a quant à elle réussi à davantage engranger d'argent. Son résultat de répartition a augmenté de 692 à 797 millions. La performance des placements (325 millions) a amélioré le résultat d’exploitation qui s’élève ainsi à 1,122 milliard. L'AI a ainsi pu réduire sa dette à l'AVS. La créance de cette dernière affiche désormais 10,284 milliards. Depuis 2011, la dette a pu être réduite de 4,66 milliards.

Le résultat de répartition du régime des APG s’est quant à lui légèrement amélioré, avec un déficit de 49 millions contre 87 millions en 2016 de francs. Le résultat d’exploitation s’élève à 12 millions, contre -52 millions un an plus tôt.

Cotisations en hausse

Au total, les cotisations des assurés et des employeurs à l’AVS, à l’AI et au régime des APG ont augmenté de respectivement, 0,9, 0,9 et 1%. Les profils de risque et de placements similaires des trois assurances expliquent pourquoi les résultats de leurs placements sont très proches.

La fortune totale de l’AVS dégage un rendement de 6,82%, celle de l’AI 6,84% et celle des APG 6,98%. Le montant de la fortune permettant de couvrir d’éventuelles pertes issues des comptes d’exploitation des assurances sociales atteint désormais 73,5% des charges totales annuelles de l’AVS (69,8% en 2016), 45,3% à l'AI (46,5%) et 50,9% aux APG (49,6%).

A fin 2017, la fortune des Fonds de compensation AVS/AI/APG s’élevait à 36,870 milliards, la part de l’AVS s’établissant à 31,810 milliards, celle de l’AI à 4,184 milliards et celle des APG à 877 millions. (ats/nxp)

Créé: 27.03.2018, 10h53

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.