La baisse des tarifs pourrait coûter cher aux assurés

MédecineBerne a ordonné par deux fois la baisse des tarifs des médecins (Tarmed) dans certains domaines. Mais ces mesures sont controversées sur le plan juridique.

Les tarifs médicaux sont contestés par les spécialistes.

Les tarifs médicaux sont contestés par les spécialistes. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Souvenez-vous: en août dernier, Alain Berset annonçait une baisse du tarif médical Tarmed à appliquer dès cette année. But: économiser 470 millions de francs par année. Le conseiller fédéral tenait ainsi à corriger des prestations désormais surévaluées dans certains secteurs et réduire les incitations à trop facturer. Mais voilà, cette décision, qui visait à faire baisser la prime maladie 2018 de 1,5%, pourrait retomber sur le dos des assurés, révèlent jeudi le Tages-Anzeiger et le Bund.

Car les principaux visés par la baisse de Tarmed, soit les spécialistes comme les ophtalmologues, les chirurgiens, les radiologues et les hôpitaux, pourraient bien faire appel à un tribunal arbitral s'ils estiment que leurs indemnisations ne couvrent désormais plus les coûts d'un traitement.

Risque connu

Selon le Tagi et le Bund, le risque était connu de l'Office fédéral de la santé publique (OFSP). Qui a fait examiner par l'Office fédéral de la justice (OFJ) la légalité de la mesure et sa compatibilité avec la loi sur l'assurance maladie. Or il s'avère qu'elle n'est pas à 100% inattaquable. Mais l'OFJ l'a validée au final, en y opposant quand même quelques objections.

Il n'est donc pas certain que les mesures Tarmed résisteront à un examen juridique. Mais si les spécialistes visés n'ont pas encore dégainé leurs avocats, c'est parce que tout le monde attend le verdict du Tribunal fédéral sur le sujet.

Viol du principe d'équité

En effet, en 2014 déjà, un tribunal arbitral de Lucerne avait estimé que la première intervention Tarmed était illégale. Celle-ci faisait en sorte que les médecins de famille gagnent 200 millions de francs de plus, une somme obtenue en réduisant de 8,5% les prestations de certains spécialistes. La mesure avait été considérée comme politique et violant le principe d'équité.

La Confédération est elle aussi dans l'expectative du verdict du tribunal fédéral. Mais elle a préféré ne pas attendre le jugement pour prendre de nouvelles mesures Tarmed, mettant avant l'absence de structure tarifaire approuvée par tous les acteurs de la santé en 2018.

Créé: 15.02.2018, 12h31

Articles en relation

Un rapport pour supprimer la grille tarifaire Tarmed

Suisse Le Conseil national a accepté par 106 voix contre 72 un postulat de Thomas de Courten (UDC/BL) pour remplacer Tarmed par une tarification à l'heure. Plus...

Plaidoyer pour la hausse du point Tarmed

Canton du Valais La société médicale du Valais a déposé son argumentaire auprès du Conseil d'Etat pour réclamer l'augmentation des tarifs médicaux en Valais. Plus...

Tarmed: Berset prévoit moins d'économies que prévu

Soins médicaux Face à la grogne des médecins et des hôpitaux, le ministre de la santé a revu son modèle. Alain Berset veut économiser 470 et non plus 700 millions de francs par an. Plus...

Les médecins rejettent clairement Tarmed

Suisse La nouvelle tarification médicale, qui prévoit des économies de 700 millions de francs par an, provoque une levée de boucliers. Plus...

Les cliniques rejettent le nouveau Tarmed

Santé Les Cliniques privées suisses (CPS) s'inquiètent de la révision prévue des tarifs médicaux, pointant une ingérence politique. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.