Bayer mise hors de cause dans l'affaire de la pilule «Yasmin»

JusticeLe Tribunal fédéral a estimé que la responsabilité de l'entreprise pharmaceutique n'était pas engagée dans l'embolie pulmonaire d'une Zurichoise de 16 ans qui avait pris la pilule contraceptive.

La jeune femme et sa famille avaient demandé des dommages et intérêts de 5,3 millions de francs et des réparations pour tort moral de 400'000 francs.

La jeune femme et sa famille avaient demandé des dommages et intérêts de 5,3 millions de francs et des réparations pour tort moral de 400'000 francs. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'entreprise Bayer est exonérée de toute responsabilité après l'embolie pulmonaire d'une Zurichoise de 16 ans qui avait pris la pilule contraceptive «Yasmin» et est aujourd'hui paralysée. Le Tribunal fédéral (TF) a confirmé le verdict de la justice zurichoise.

Il a débouté la jeune femme et sa caisse maladie, qui se plaignaient de l'information trop lacunaire donnée par la notice d'information destinée aux patients. Contrairement à la notice établie à l'intention des professionnels, elle ne mentionnait pas qu'en comparaison avec les autres pilules contraceptives, il fallait envisager que le risque d'embolies puisse être deux fois plus élevé.

Pas responsable

Dans son arrêt, le TF juge que la responsabilité de l'entreprise Bayer n'est pas engagée au regard de la loi sur la responsabilité du fait des produits. Car, selon cette loi, un produit est défectueux lorsqu'il n'offre pas la sécurité à laquelle on peut s'attendre compte tenu de «toutes les circonstances».

Il peut y avoir défaut lorsqu'un produit est commercialisé sans une information appropriée quant aux risques encourus pour les consommateurs. Toutefois, pour ce qui concerne les médicaments délivrés sur ordonnance médicale uniquement, il faut partir du principe que le patient ne possède généralement pas lui-même les compétences nécessaires à l'appréciation correcte des dangers qu'il court.

Evaluation du médecin

Par conséquent, les connaissances du médecin doivent être prises en compte dans l'analyse de la question. Le médecin doit donc évaluer les profits et les risques des différents produits offerts sur le marché en fonction de l'application concrète et en discuter avec le patient.

Pour ce motif, conclut le TF, il n'est pas critiquable que la possibilité d'un risque d'embolie plus élevé n'ait été signalée que dans l'information mise à la disposition des médecins et non dans la notice destinée aux patients.

La jeune femme et sa famille avaient demandé des dommages et intérêts de 5,3 millions de francs et des réparations pour tort moral de 400'000 francs.

Aux Etats-Unis, la firme Bayer a versé plus d'un milliard de dollars à plusieurs milliers de plaignantes dans le cadre d'un arrangement hors procès. (cht/ats/nxp)

Créé: 21.01.2015, 12h00

Articles en relation

La CSS réclame des milliers de francs à Bayer

Pilule Yasmin La caisse maladie CSS imite la famille de sa jeune assurée lourdement handicapée après avoir pris la pilule contraceptive Yasmin. Elle fait recours au Tribunal fédéral (TF) contre le jugement de la justice zurichoise. Plus...

La famille d'une victime de Yasmin fait recours

Tribunal fédéral Déboutés par la justice zurichoise, les proches d'une jeune femme, lourdement handicapée après une embolie pulmonaire due à sa pilule contraceptive, vont porter l'affaire devant le Tribunal fédéral. Plus...

Victime d'un contraceptif: la justice donne raison à Bayer

Zurich La jeune femme de 22 ans, victime il y a cinq ans d'une embolie pulmonaire après avoir pris la pilule Yasmin, n'obtiendra pas de dommages et intérêts de la part du groupe pharma Bayer. Plus...

Une plainte contre Bayer rejetée en 2e instance

Pilule Yasmin La jeune femme de 23 ans victime d'une embolie pulmonaire après avoir pris la pilule Yasmin n'obtiendra pas de dommages et intérêts de la part du groupe pharmaceutique allemand Bayer. Plus...

La rédaction sur Twitter

Restez informé et soyez à jour. Suivez-nous sur le site de microblogage

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 16 janvier 2020
(Image: Bénédicte) Plus...