Béatrice Métraux veut un registre national des criminels dangereux

PolitiqueAprès la spectaculaire évasion de deux détenus au pénitencier d'Orbe (VD), Bétrice Métraux réclame la création d'un registre national des criminels dangereux. La ministre vaudoise de l'intérieur va interpeller ses homologues cantonaux en ce sens.

Beatrice Metraux, cheffe du Departement de l'interieur, ici lors de l'affaire Marie, propose entre autres la centralisation des informations concernant les détenus les plus sensibles

Beatrice Metraux, cheffe du Departement de l'interieur, ici lors de l'affaire Marie, propose entre autres la centralisation des informations concernant les détenus les plus sensibles Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Dès la semaine prochaine, je vais envoyer une demande d'actualisation de l'ordre du jour de la séance de la Conférence des directeurs cantonaux en charge des affaires pénitencières», explique la conseillère d'Etat dans une interview au Matin Dimanche. Et d'évoquer quatre axes «dont nous devons absolument discuter en septembre».

Le plus important de ces axes est la centralisation des informations concernant les détenus les plus sensibles. «Il faut que chaque prison connaisse la dangerosité de ses détenus. Les nôtres, ceux qui viennent du canton de Vaud, nous les connaissons bien, mais pas toujours ceux qui nous sont confiés par d'autres cantons.»

La solution sera intercantonale

Suite à l'assassinat de Marie début mai, certains cantons avaient déjà indiqué vouloir revoir ensemble leur stratégie pour gérer les menaces que représentent les criminels dangereux. Ils souhaitaient identifier ces derniers le plus rapidement possible et les faire figurer dans un registre.

«Plusieurs cantons ont des problèmes avec leurs prisons», note Béatrice Métraux. «La situation ne peut s'améliorer qu'en trouvant une solution intercantonale.» Par contre, la conseillère d'Etat rejette l'idée de prisons supra-cantonales pour les détenus les plus dangereux, qui lui paraît difficile à mettre en place.

Outre le registre national, la ministre vaudoise souhaite évoquer avec ses homologues le développement de la collaboration dans les exécutions des peines, «notamment pour faciliter les échanges de détenus et faire jouer la solidarité entre les cantons». Quant aux informations contenues dans le dossier des prisonniers, «elles doivent être améliorées».

Floutage des prisons requis

Mme Métraux estime par ailleurs nécessaire d'évoquer en conférence «la question du floutage des prisons sur les sites d'images aériennes telles que Google Maps». Une question qui, à son avis, mériterait même d'être posée au niveau fédéral.

Le 26 juillet, deux détenus se sont évadés des Etablissements de la plaine de l'Orbe grâce à deux complices qui ont forcé l'enceinte et tiré plusieurs coups de feu en rafales. Blessé, un agent de sécurité a dû être hospitalisé.

Une enquête est en cours afin de retrouver les deux prisonniers en fuite. Sur les lieux de l'évasion, la sécurité dynamique, «c'est-à-dire l'observation par les agents», a immédiatement été renforcée, souligne la conseillère d'Etat. Quant aux dossiers des prisonniers de l'établissement, ils ont été passés à la loupe afin d'éviter un nouvel incident. (ats/nxp)

Créé: 04.08.2013, 07h17

Articles en relation

Google Maps ne facilite pas l’évasion des prisonniers

Prisons Après la double évasion à Bochuz, Béatrice Métraux envisage de demander au géant américain de masquer les prisons suisses. Plus...

Les prisons doivent avoir des «structures nationales»

Déclaration La récente évasion de deux détenus au pénitencier de Bochuz (VD) est «le scénario du pire» pour Thomas Noll, le nouveau directeur du Centre suisse de formation pour le personnel pénitentiaire. Plus...

Le déroulement de la spectaculaire évasion de Bochuz

Orbe Deux détenus se sont échappés jeudi soir du pénitencier d'Orbe. Décryptage de l'opération. Plus...

«Aucune évasion n'avait réussi depuis 1995 à Bochuz»

Orbe La conseillère d'Etat Béatrice Métraux et la police ont expliqué les détails de l'évasion de Bochuz vendredi après-midi devant la presse. Plus...

Deuxième évasion de Bochuz pour Adrian Albrecht

Orbe Le détenu qui a pris la fuite jeudi soir des EPO s'était déjà enfui en juillet 1992 avec le pirate de l'air Hussein Hariri. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.