Berne bloque les avoirs de Ianoukovitch et de son fils

UkraineLa Suisse annonce qu'elle bloque les avoirs de 20 responsables ukrainiens, tandis que Genève annonce une enquête pénale contre le «clan Ianoukovitch» pour «blanchiment».

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La Suisse gèle dès vendredi les avoirs et ressources économiques du président ukrainien déchu Viktor Ianoukovitch. Dix-neuf autres responsables sont touchés par la mesure, dont onze anciens ministres, écrit le Conseil fédéral dans l'ordonnance d'application de sa décision prise mercredi.

Ce blocage s'adresse aussi au fils de Viktor Ianoukovitch, Alexandre. Parmi les ex-ministres visés, se trouvent notamment les deux anciens premiers ministres Serhiy Arbuzov et Mykola Azarov, des finances Yuriy Kolobov, et des infrastructures pendant le championnat d'Europe de football 2012 Borys Kolesnikov.

Le plus rapidement possible

Par cette décision, le Conseil fédéral veut éviter tout retrait de Suisse ou détournement des fonds publics ukrainiens. Il a en outre interdit la vente et toute autre aliénation des biens, notamment immobiliers, appartenant à ces personnes.

Le Département fédéral des affaires étrangères (DFAE) peut, exceptionnellement, prélever des fonds sur des comptes bloqués, autoriser des transferts de biens gelés et le déblocage de ressources économiques gelées afin de préserver les intérêts suisses ou pour prévenir les cas de rigueur. Il doit consulter auparavant le Secrétariat d'Etat à l'économie et le Département des finances.

S'il devait s'avérer que les avoirs sont effectivement d'origine illicite, ils pourront être restitués à l'Ukraine, poursuit le Conseil fédéral. Mais il faudra d'abord que l'ancien dirigeant et son entourage soient condamnés pénalement. La Suisse se dit prête à collaborer de manière étroite avec les autorités ukrainiennes afin d'atteindre cet objectif le plus rapidement possible.

Enquête à Genève

A Genève, le Ministère public a ouvert une enquête pénale pour blanchiment d'argent aggravé contre M. Ianoukovitch et son fils Alexandre, indique-t-il dans un communiqué. (ats/nxp)

Créé: 28.02.2014, 13h54

Articles en relation

Viktor Ianoukovitch: «Je rentrerai en Ukraine »

Ukraine Viktor Ianoukovitch s'est dit vendredi étonné du «silence» du président russe Vladimir Poutine et a accusé les Occidentaux d'être responsables des bouleversements et des victimes à Kiev. Plus...

La Suisse gèle les «éventuels fonds» de Ianoukovitch

Ukraine La Suisse a décidé de geler les «éventuels fonds» du président ukrainien destitué Viktor Ianoukovitch. Le Conseil fédéral publiera vendredi l'ordonnance. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.