Passer au contenu principal

Berne précise la directive sur les fongicides

L'Office fédéral de l'agriculture veut réduire la présence de fongicides contenant du chlorothalonil dans les eaux pour éviter tout risque de santé.

En juin, l'eau potable du village de Domdidier (FR) a dû être coupée après que du chlorothalonil y a été découvert à un taux trop élevé.
En juin, l'eau potable du village de Domdidier (FR) a dû être coupée après que du chlorothalonil y a été découvert à un taux trop élevé.
Keystone

La Confédération précise les mesures à prendre contre la présence de fongicides contenant du chlorothalonil dans les eaux. Une nouvelle directive publiée jeudi enjoint les cantons à agir en cas de dépassement de la valeur limite de 0,1 microgramme par litre (g/l).

Les autorités doivent réduire les teneurs le plus rapidement possible au-dessous de 0,1 g/l, selon la directive émise par l'Office fédéral de la sécurité alimentaire et des affaires vétérinaires (OSAV). Le délai est fixé à un mois. Si, malgré tout, l'eau du robinet ne remplit pas les exigences, la population doit être informée.

Le réexamen du chlorothalonil a montré que certains produits de dégradation de cette substance, appelés métabolites, pouvaient être mesurés en quantité trop importante dans les eaux souterraines. Un effet nocif pour la santé n'est pas exclu, raison pour laquelle il est important de prévenir une contamination de l'eau potable, écrit l'OSAV.

Le chlorothalonil est une substance active utilisée comme fongicide depuis les années 1970 dans l'agriculture, notamment dans la culture des céréales, des légumes, de la vigne et des plantes ornementales. Selon l'OMS, il est particulièrement toxique pour les poissons et les invertébrés aquatiques.

Eaux contaminées

Fin juillet, l'Office fédéral de l'agriculture a lancé une consultation auprès des organisations écologistes afin de retirer l'autorisation des 15 fongicides contenant la substance actuellement sur le marché. Sa décision doit être rendue dans le courant de l'automne.

En juin, l'eau potable du village de Domdidier (FR) a dû être coupée après que du chlorothalonil y a été découvert à un taux trop élevé.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.