Berne prêt à nous faire passer à la caisse pour le climat

EnvironnementLe Conseil des États s'attellera ce lundi à la révision de la loi sur le CO2, destinée à lutter contre le réchauffement.

La loi sur le CO2 doit contribuer à diminuer de 60% nos émissions de gaz à effet de serre d'ici à 2030.

La loi sur le CO2 doit contribuer à diminuer de 60% nos émissions de gaz à effet de serre d'ici à 2030. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les militants de la cause climatique qui ont manifesté jeudi dernier dans la salle du Conseil national réclamaient des actes. Ils en verront peut-être les premiers signes concrets ce lundi, à Berne. Le Conseil des États débattra de la révision de la loi sur le CO2, un projet qui avait fait naufrage l'hiver dernier au parlement. La commission compétente de la Chambre des cantons l'a non seulement repêchée, mais elle est allée plus loin que ce que prévoyait le Conseil fédéral. Un retournement auquel la pression populaire exprimée depuis des mois n'est certainement pas étrangère.

Ce texte doit contribuer à diminuer drastiquement nos émissions de gaz à effet de serre d'ici à 2030, et fixe à 60% la part minimale de cette réduction à réaliser en Suisse. Il contient une mesure emblématique, impensable il y a peu de temps encore: l'introduction d'une taxe sur les billets d'avion. Comprise en 30 et 120 francs selon la durée des vols, elle frapperait tous les passagers – sauf les voyageurs en transit. Jeudi, le Conseil national a déjà accepté, par 112 voix contre 62, une motion dans ce sens de Jürg Grossen (PVL/BE).

Taxer l'essence?

La loi sur le CO2 pourrait aussi concerner les automobilistes, puisque la commission des États propose de renchérir le prix de l’essence et du diesel. L’augmentation devrait se monter à 10 centimes par litre au maximum dans un premier temps, avant de passer à 12 centimes maximum dès 2025. Une petite part de ce supplément doit, entre autres, servir à promouvoir les voitures électriques, en favorisant par exemple l’installation des stations de recharge.

Troisième point à relever, la commission veut créer un Fonds pour le climat, qui serait alimenté notamment par les nouvelles taxes écologiques. La Confédération s’en servira pour promouvoir les énergies renouvelables – aussi au niveau local – et pour financer des mesures visant à éviter les dommages résultants du réchauffement climatique. L’argent ira aussi pour limiter les émissions de CO2 des bâtiments. Là aussi, des valeurs limites seront peu à peu introduites. D’ailleurs, comme le Conseil fédéral, la commission n’exclut pas non plus d’augmenter la taxe sur le CO2 perçue sur les combustibles fossiles (mazout).

Zéro carbone en 2050

Le gouvernement a lui aussi décidé de mettre les bouchées doubles pour tenter de limiter le réchauffement climatique. À la fin d'août, il a affiché des ambitions à la hausse en visant la neutralité carbone à l'horizon 2050. Autrement dit, la Suisse ne devra alors pas rejeter dans l'atmosphère plus de gaz à effet de serre que ce que les réservoirs naturels et artificiels sont capables d'absorber. Transports, bâtiments, industrie: tous les secteurs sont appelés à viser cet objectif.

Créé: 23.09.2019, 07h47

La grande foule attendue à Berne

«Climat de changement.» C'est le titre de la manifestation nationale organisée samedi 28 septembre à Berne, au terme de la Semaine mondiale d'action pour le climat de l'ONU. Une alliance de plus de 80 organisations des domaines de l'environnement, du développement, des Eglises, des syndicats et de la société civile est à la manoeuvre.

Objectif: réclamer «une politique climatique juste et cohérente» visant à limiter le réchauffement climatique mondial à 1,5 degré. «Trois semaines avant les élections fédérales, nous enverrons un signal coloré, diversifié et fort», promet Nicole Gisler, de l'Alliance Climatique Suisse. Les milliers de participants attendus sont invités à se rendre à Berne à vélo.

A noter une autre action, plus symbolique, prévue à Genève lundi 23 septembre: le Jet d'eau de la rade sera habillé de vert, à l'occasion du sommet mondial qui se tiendra à New York.

Articles en relation

Des activistes du climat sèment la zizanie au National

Suisse La Chambre du peuple a dû interrompre ses débats pendant quelques minutes en raison de manifestants qui ont déposé une banderole sur la tribune et chanté dans la salle. Plus...

Les cantons imposent leurs normes en matière de CO2

Environnement Ils étaient opposés à un projet jugé trop radical et trop risqué du Conseil fédéral. Plus...

Neutralité carbone prévue pour 2050 en Suisse

Environnement Le gouvernement va en faire plus que prévu pour le climat. Le niveau de zéro émission nette de gaz à effet de serre devra être atteint plus vite que prévu. Plus...

Berne sort l’artillerie lourde pour le climat

Environnement Pour sauver la loi sur le CO2, le Conseil des États propose de taxer les billets d’avion et de renchérir l’essence. Un plan ambitieux. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.