Berne va-t-elle prendre le train des sanctions contre Moscou?

Crise ukrainienneLa liste des sanctions à l'encontre de la Russie s'allonge et touche des domaines toujours plus stratégiques. La Suisse osera-t-elle suivre les décisions américaines et européennes?

La pression s'accroît autour de Vladimir Poutine et de ses proches mais aucune inflexion de politique n'est prévue.

La pression s'accroît autour de Vladimir Poutine et de ses proches mais aucune inflexion de politique n'est prévue. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les sanctions se multiplient pour les personnalités russes, ainsi que les associations et entreprises. Mais pour le moment, elles sont surtout le fait des Etats-Unis et des pays européens. La Suisse brille par son silence, comme le rappelle la Basler Zeitung.

Et désormais se pose pour le Conseil fédéral la question de la ligne à suivre: emboîter le pas aux grandes puissances ou adopter une autre voie? En mars, le gouvernement ne voulait pas entendre parler de sanctions mais il a pris des mesures pour éviter que celles décidées par Washington et Bruxelles ne puissent être contournées en Suisse.

Les personnalités et les entreprises ciblées ne pouvaient plus tisser de nouvelles relations d'affaires. Le Secrétariat d'Etat à l'économie (Seco) était chargé de s'en assurer.

Ces mesures vont-elles être désormais étendues? Le Seco ne veut pas s'exprimer à ce sujet et observe la situation. Toute nouvelle mesure ne peut être décidée que par le Conseil fédéral... qui est actuellement en vacances d'été!

Des mesures économiques

Pour Carlo Sommaruga (PS/GE), président de la Commission de politique extérieure du Conseil national, il apparaît toujours plus que la Russie est impliquée dans la guerre civile en Ukraine.

Le Conseil fédéral doit surtout faire en sorte que la Suisse ne serve pas de plate-forme pour contourner les sanctions et avoir la possibilité de confisquer les gains des entreprises qui auraient mené de telles activités, ajoute le socialiste genevois.

Prudence, prudence

Le conseiller aux Etats Ivo Bischofberger (PDC/AI) veut d'abord que soit établi le rôle de la Russie dans le drame du vol MH17 et dans le conflit en Ukraine. Une prise de position prématurée pourrait mettre en péril la crédibilité de la Suisse dans son rôle de médiateur et à la présidence de l'OSCE, souligne le démocrate-chrétien.

«La Suisse est bien avisée de rester neutre», estime également Roland Büchel (UDC/SG). La Suisse ne doit en aucun cas prendre part aux sanctions. «Ce serait en revanche intéressant de savoir si les mesures prises en début d'année ont eu un effet», s'interroge le Saint-Gallois. Mais à ce sujet, le Seco n'a rien voulu dire.

Créé: 30.07.2014, 13h14

Articles en relation

Obama: «Pas de nouvelle guerre froide» avec la Russie

UKRAINE Les pays de l'UE et les USA ont annoncé de nouvelles sanctions contre la Russie, notamment sur l'énergie, la finance et les armes. Obama a affirmé cependant qu'il ne s'agissait pas d'une nouvelle guerre froide. Plus...

L'UE sanctionne les chefs du renseignement russe

Ukraine L'Union européenne a sanctionné les chefs des services de renseignement russes pour leur implication dans le crise ukrainienne. Selon la Russie, ces sanctions menacent la coopération en matière de sécurité. Plus...

Les sanctions nuiront aux intérêts US, avertit Poutine

Tensions Les sanctions américaines contre la Russie causeront de graves dommages à la relation avec Moscou et nuiront aux intérêts américains, affirme le président Vladimir Poutine. Plus...

L'UE et les USA durcissent leurs sanctions contre la Russie

UKRAINE Compte tenu de l'attitude de la Russie dans la crise ukrainienne, l'Union européenne et les Etats-Unis ont annoncé le durcissement mercredi soir de leurs sanctions. Plus...

Ianoukovitch recourt contre les sanctions de l'UE

Ukraine L'ancien président ukrainien Viktor Ianoukovitch a décidé de contester devant la justice européenne les sanctions prises à son encontre par l'UE. Ses deux fils ont eux aussi déposé un recours. Plus...

Galerie photo

En images, les événements en Ukraine (mai-septembre 2014)

En images, les événements en Ukraine (mai-septembre 2014) La crise qui fait vaciller l'Ukraine depuis plusieurs mois a connu un tournant majeur avec la signature d'un cessez-le feu.

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.