Berne veut faire la chasse aux doublons

Argent publicLes missions assurées par les Offices fédéraux de la santé publique (OFSP) et de la statistique (OFS) se chevauchent parfois en termes de récolte de données notamment.

L'OFSP à Berne.

L'OFSP à Berne. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Une commission du Conseil des Etats demande de faire de l'ordre dans les missions attribuées à certains offices et dont les compétences empiètent les unes sur les autres parfois. Le Conseil fédéral se dit prêt à faire le ménage.

L'OFSP et l'OFS recueillent des données qui portent sur des sujets similaires pour ne pas dire identiques, à savoir la fourniture et la rétribution de prestations médicales spécifiques dans le domaine de l'assurance maladie de base, a constaté la commission de la santé publique.

Et de charger, dans un postulat, le Conseil fédéral de développer une stratégie visant à améliorer la transparence. Celle-ci pourrait contribuer à réduire les doublons et la charge administrative pour les médecins, les hôpitaux et les assureurs. Il s'agira aussi de voir comme la protection des données des assurés est garantie.

La commission a émis ce souhait dans le cadre d'un projet visant à limiter la collecte d'informations individuelles dans le cadre de la surveillance de l'assurance maladie. Le Conseil fédéral propose, sans autre précision dans sa réponse publiée jeudi, d'accepter le postulat. (ats/nxp)

Créé: 31.01.2019, 10h10

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.