Berne veut un droit de regard sur les rapports de l'OCDE

NationalLe National a soutenu mardi, par 110 voix contre 58 et 5 abstentions, une motion exigeant que le parlement soit impliqué dans les études critiques émanant d'organisations étrangères.

Le Conseil national.

Le Conseil national. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Lorsque les organisations comme l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE), le Groupe d'action financière (GAFI) ou le Conseil de l'Europe établissent des rapports sur la Suisse et formulent des critiques, le Conseil fédéral peut prendre position dans le cadre d'une procédure de consultation.

Le National souhaite y être intégré et établir un co-rapport interne. Ainsi, on éviterait que le Parlement n'obtienne que le rapport final et soit ainsi mis devant le fait accompli, a souligné Roland Büchel (UDC/SG) au nom de la commission. C'est le sens de la motion votée ce mardi matin par le Conseil national, par 110 voix contre 58 et 5 abstentions.

Cadre multilatéral

Les recommandations que contiennent ces rapports concernent souvent la mise en oeuvre au niveau national d'instruments qui ont été adoptés dans un cadre multilatéral.

S'agissant d'un traité international, elles ont déjà été approuvées par le Parlement. La décision de procéder, sur la base de ces recommandations, à d'éventuelles adaptations législatives appartient au Parlement. Le Conseil fédéral l'informe, le cas échéant, des conséquences que pourrait entraîner le non-respect des recommandations.

Le Conseil fédéral estime que les procédures d'information et de consultation actuelles sont suffisantes pour garantir une collaboration efficace entre le Parlement, le Conseil fédéral et l'administration fédérale. Les parlementaires peuvent à tout moment demander un débat, a rappelé Ignazio Cassis au nom du gouvernement.

Le Conseil des Etats doit encore se prononcer. (ats/nxp)

Créé: 05.06.2018, 11h22

Articles en relation

La Suisse régresse dans l'OCDE, selon Maillard

Assurance-maladie Selon le ministre vaudois de la Santé, interrogé par Le Temps, les renoncements aux soins faute d'argent sont en hausse. Plus...

L'OCDE appelle la Suisse à de nouvelles réformes

Conjoncture L'organisation propose de lever ou de réduire de nombreuses restrictions. Elle juge également impérative d'alléger la charge administrative. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.