Berne veut mieux coordonner la lutte contre les MNT

SantéLa Confédération souhaite prévenir et réduire le nombre de maladies non transmissibles comme le diabète ou l'arthrose.

Une Stratégie nationale de lutte contre les MNT est en consultation jusqu'au 28 septembre.

Une Stratégie nationale de lutte contre les MNT est en consultation jusqu'au 28 septembre. Image: (photo d'illustration)/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Pour mieux prévenir et réduire le nombre de cancers, diabètes, arthroses et autres maladies non transmissibles (MNT), Confédération, cantons et Promotion santé suisse ont élaboré une Stratégie nationale. Le projet est mis en consultation jusqu'au 28 septembre.

La Stratégie nationale de prévention des MNT a pour but de mieux cadrer la prévention et d'assurer une meilleure coordination entre les acteurs et les ressources, écrit ce mardi 4 août l'Office fédéral de la santé publique (OFSP).

Elle se concentrera sur cinq maladies: les cancers, les maladies cardio-vasculaires, le diabète, les maladies des voies respiratoires et les pathologies musculo-squelettiques, telles l'arthrose ou les fortes douleurs dorsales.

Toujours plus coûteux

Avec le vieillissement de la population et les changements de mode de vie, ces maladies pèsent de plus en plus lourd sur les coûts de la santé. Selon une première étude publiée en septembre 2014 par l'OFSP, le traitement médical des MNT a coûté près de 52 milliards de francs en Suisse en 2011, soit 80% des coûts totaux directs de la santé pour cette même année.

Quant aux charges indirectes, comme les soins prodigués par les proches ou les absences au travail, elles atteignent aussi un montant à deux chiffres en milliards. La stratégie devrait permettre de réduire ces coûts et à la population de vivre plus longtemps en bonne santé.

Dépistage, soutien et information

Avec ce projet, l'OFSP espère diminuer le nombre de personnes qui souffrent de MNT grâce à un dépistage et à des traitements précoces. Les malades et leurs proches devraient eux bénéficier d'un soutien pour réduire l'impact de leur pathologie sur leur vie quotidienne.

Le concept prévoit également d'informer à large échelle la population sur les moyens et bénéfices de prendre soin de sa santé. Les professionnels, comme les médecins de famille ou les soins à domicile, seront sensibilisés à la nécessité de la prévention.

Le projet a été élaboré en collaboration avec les principales organisations actives dans le domaine de la promotion de la santé et de la prévention, précise l'OFSP. Il fait partie des objectifs Santé 2020 établis par le Conseil fédéral.

(ats/nxp)

Créé: 04.08.2015, 13h11

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.