Berne veut tuer plus facilement les loups et les lynx gênants

Grands prédateursL'Office fédéral de l'Environnement ouvre la procédure de consultation pour le Plan Loup et le plan Lynx. Il sera possible de mieux réguler leur population et surtout le tir du loup sera facilité.

Il suffira que le loup ait lancé 3 attaques impliquant 10 moutons pour qu'il puisse être abattu, selon le projet.

Il suffira que le loup ait lancé 3 attaques impliquant 10 moutons pour qu'il puisse être abattu, selon le projet. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Mauvaise nouvelle pour les défenseurs des loups et des lynx en Suisse. L'Office fédéral de l'Environnement (OFEV) met en consultation jusqu'au 5 septembre la révision de ses plans pour les deux prédateurs. Le projet prévoit, notamment dans le cadre du Plan Loup, de tirer plus facilement cet animal si les critères sont remplis.

En effet, l'OFEV, qui met en œuvre une motion déposée en 2011 par le parlementaire Hansjörg Hassler (PBD/GR), propose de tirer plus rapidement un loup isolé qui cause des dégâts dans un troupeau sur les pâturages protégés. Il suffira que le carnivore ait lancé 3 attaques impliquant 10 moutons pour qu'il puisse être abattu. Sinon, les critères actuels qui permettent de le tuer s'il a attaqué 35 moutons durant 4 mois suivis, ou 25 moutons en un mois, demeurent inchangés.

Mauvaise nouvelle attendue

C'est une mauvaise nouvelle pour le WWF, qui se bat depuis longtemps pour la présence du loup en Suisse, mais pas une surprise. «On sait que plusieurs politiciens ont fait du loup leur cheval de bataille ou leur bouc émissaire», souligne Pierrette Rey, porte-parole de l'organisation en Suisse.

Mais le WWF, qui donnera son avis durant la procédure de consultation, souhaite ramener le débat sur le plan scientifique. «Nous n'avons rien contre le fait de mieux réguler la population des loups en Suisse. Mais avant de parler de les abattre, nous aimerions qu'une vraie population de ces carnivores puisse s'installer chez nous», explique la porte-parole.

D'abord se coordonner avec les voisins

Pourtant l'OFEV, dans son message, note que le nombre de loups en Suisse a augmenté de manière régulière - il y en a 25 à 30 actuellement sur notre territoire - et qu'une meute vit désormais depuis 2012 à Calanda, dans les Grisons. Un argument que balaie Pierrette Rey: «Nous n'avons pas encore le recul nécessaire pour juger s'il faut abattre cet animal. De plus nous pensons qu'il faut d'abord se coordonner avec nos voisins italiens et français pour réguler les loups au niveau de tout l'arc alpin, pas seulement en Suisse. »

Quant aux lynx, qui seraient 160 en Suisse dont une bonne partie dans le Jura et les alpes occidentales, le Plan Lynx de l'OFEV vise à mieux le réguler, pour autant que les effectifs soient assurés par une reproduction régulière et qu'un vrai suivi soit en place.

Prudence face au lynx

Mais là aussi, le WWF se montre prudent. «Nous devons d'abord étudier exactement ce que veut faire l'OFEV. Mais là aussi, nous aimerions attendre un peu plus avant de permettre de l'abattre», souligne Pierrette Rey. Selon elle, certains chasseurs estiment que le lynx cause beaucoup trop de dégâts sur la faune locale, souvent à tort, estime la porte-parole. «En outre, nous aimerions que l'on puisse délocaliser un animal à problème plutôt que l'abattre, afin d'obtenir un meilleur brassage génétique de ce carnivore et donc assurer ainsi leur santé à long terme. »

Une chose est sûre: le WWF va plaider pour une meilleure protection des troupeaux face aux grands prédateurs. Il faut vraiment que les moyens financiers destinés à cet effet ne soient pas diminués, conclut Pierrette Rey. (nxp)

Créé: 03.06.2014, 15h59

Articles en relation

Jeune loup abattu illégalement dans les Grisons

Faune Le chasseur a tiré sur l'animal ce week-end en pensant que c'était un renard. Plus...

Découverte du cadavre d'un loup abattu dans les Grisons

Faune sauvage Les autorités grisonnes ont déposé plainte contre inconnu après la découverte du cadavre d'un loup abattu de manière illégale. Plus...

Le loup a tué quatre moutons en terres vaudoises

Faune Alors que le loup réapparait dans les Alpes, sur le Plateau et dans le Jura, les mesures de protection des troupeaux semblent efficaces. Plus...

José Bové veut abattre les loups en Suisse

Biodiversité Député vert au Parlement européen, le Français José Bové n'y va pas de main morte: pour lui, le loup n'a rien à faire dans les Alpes et estime qu'il vaut mieux l'abattre. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.