Berne voudrait créer un péage au Gothard

Trafic routierDoris Leuthard serait en train de concocter un nouveau plan pour instaurer une taxe d'entrée au tunnel routier du Gothard. Le Simplon et le San Bernardino sont aussi dans le viseur, selon la presse alémanique.

Les automobilistes vont peut-être devoir payer un jour le transit des Alpes par le tunnel du Gothard.

Les automobilistes vont peut-être devoir payer un jour le transit des Alpes par le tunnel du Gothard. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les automobilistes vont-ils bientôt devoir débourser de l'argent pour emprunter le Gothard? La question revient une nouvelle fois à l'ordre du jour à Berne. Selon la Basler Zeitung qui cite un rapport envoyé à la Commission des transports du Conseil national, les services de Doris Leuthard seraient en train de préparer un projet de péage pour utiliser le tunnel routier.

Simplon et San Bernardino aussi?

Selon le rapport du Département fédéral de l'environnement, des transports, de l'énergie et de la communication (DETEC), les conditions légales pour rendre l'ouvrage payant seraient en effet remplies. Et le passage des Alpes pourrait bientôt devenir payant ailleurs aussi. D'autres tunnels pourraient en effet être concernés, comme le San Bernardino ou le Simplon. Mais pour pouvoir y installer des péages, il faudra d'abord modifier la Constitution en ce sens, ce qui devrait obligatoirement passer par une votation populaire. Ce qui n'est pas chose gagnée.

Néanmoins, selon la Basler Zeitung, Doris Leuthard aurait déjà esquissé des modèles de tarifs différenciés pour le Gothard. Les véhicules de plus et de moins 3,5 tonnes ne seraient pas logés à la même enseigne. Pour les véhicules légers, la conseillère fédérale voudrait instaurer un système de rabais. Plus les automobilistes achèteraient de passages, moins le rabais serait important. En ce qui concerne les camions, avant qu'une taxe leur soit imposée, il faudra d'abord que Berne négocie ses accords avec l'Union européenne et la redevance poids lourds (RPLP).

Déjà des oppositions

Les discussions sur un péage au Gothard ne sont pas nouvelles. Un projet en ce sens avait déjà été refusé par le Conseil fédéral et le Conseil des Etats. Mais il est à nouveau d'actualité en raison de la réfection prévue du tunnel, mis en service en 1980. Rappelons que le Conseil fédéral souhaite construire un nouveau tube devisé à 2,8 milliards de francs afin de pouvoir fermer le tunnel actuel en vue de sa rénovation.

Le dossier doit être étudié lundi et mardi prochain par la Commission des transports du National, présidée par la PDC valaisanne Viola Amherd, selon la Basler Zeitung. En attendant son verdict, le journal alémanique a déjà sondé les milieux concernés. Et c'est mal parti. Du côté de l'ASTAG, l'Association suisse des transports routiers, on ne veut pas entendre parler de ce péage. Même l'Association Transports et Environnement (ATE) serait contre.

Créé: 25.06.2014, 08h38

Articles en relation

Le Conseil des Etats refuse de limiter les méga-camions

Tunnel de Gothard Une tentative de bloquer l'accès des méga-camions aux routes suisses a tourné court mercredi au Conseil des Etats. Plus...

Le Parlement peut se lancer dans la bataille du Gothard

Berne Le gouvernement propose de construire un second tube du tunnel du Gothard afin de fluidifier le trafic. Plus...

Appui consolidé au 2e tube routier au Gothard

Trafic Le nouveau comité «Oui au tunnel de réfection au Gothard» soutient la solution préconisée par le Conseil fédéral et s'oppose au transfert du trafic de la route au rail. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.