«Pas besoin de deux tunnels pour rendre le Gothard plus sûr»

Circulation routièreL'Association transports et environnement (ATE) conteste les arguments de Doris Leuthard. Et plaide contre le creusement d'une deuxième voie routière.

Evi Allemann, conseillère nationale (PS/BE) et présidente de l'Association transports et environnement (ATE)

Evi Allemann, conseillère nationale (PS/BE) et présidente de l'Association transports et environnement (ATE) Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'ATE (Association transports et environnement) estime qu'un deuxième tunnel routier au Gothard est inutile. Ce projet de second tube, prôné par le Conseil fédéral et le Parlement, vise à faciliter l'entretien de l'ouvrage tout en évitant de longues fermetures dans l'avenir.

Un deuxième tunnel permettrait aussi d'augmenter la sécurité en répartissant la circulation dans deux tubes unidirectionnels. Cet argument de la sécurité, mis en avant par le Conseil fédéral, n'est pas une raison pour creuser un nouveau tunnel, juge l'ATE. L'organisation écologiste avance ses pions en attendant le vote des Suisses sur la question l'année prochaine.

Les explications de sa présidente, la Bernoise Evi Allemann.

Vous ne voulez pas rendre l'axe du Gothard plus sûr en séparant la circulation dans deux tunnels différents?
– Non. La sécurité dans le tunnel est importante, mais on peut la renforcer tout de suite. Il existe des possibilités simples et bon marché. Nous proposons par exemple d'installer un portail thermique à l'entrée nord du tunnel pour détecter les véhicules en surchauffe. On pourrait poser une glissière centrale escamotable pour éviter les collisions, limiter la vitesse à 60 km/h. Ou faire équiper les nouveaux camions et les véhicules techniques de systèmes de maintien de la trajectoire ou de freinage d'urgence. Si le Conseil fédéral prend vraiment la sécurité du Gothard au sérieux, alors il n'y a pas besoin d'attendre quinze ans et creuser un nouveau tunnel pour ça.

Un deuxième tunnel routier apporterait tout de même plus de sécurité, non?
– Un deuxième tunnel apporterait surtout davantage de trafic routier sur l'axe du Gothard. Il n'y a pas besoin de dépenser trois milliards de francs pour cela, surtout à l'heure ou la Suisse romande craint que l'argent manque pour améliorer le trafic sur l'axe Lausanne-Genève. C'est de l'argent dépensé inutilement.

Vous évoquez un surcroît de trafic, or la loi ne permettrait pas d'exploiter les deux tunnels à plein rendement.
– Vous avez raison, mais la loi n'est pas une garantie: elle peut être changée, surtout si les pressions politiques et celles des transporteurs routiers et des automobilistes sont assez fortes pour développer la capacité de l'ouvrage. Nous pensons qu'il vaut mieux exploiter les capacités ferroviaires du Gothard.

Aucun tunnel routier n'a été conçu récemment dans un seul tube bidirectionnel. Refuser ce deuxième tube, n'est-ce pas irresponsable, comme le dit le TCS?
– Non, car la situation de ces dernières années ne prenait pas en compte le développement technologique des véhicules. L'aide au freinage, la conduite assistée ou les dispositifs anti-collision deviendront la norme ces prochaines années. Dans quinze ans, c’est-à-dire le temps d’aménagement d’un second tube, les systèmes d’aide à la conduite auront énormément simplifié la conduite. Si tous les véhicules disposent de tels systèmes, traverser un tunnel en circulation bidirectionnelle ou unidirectionnelle ne changera rien en matière de sécurité.

Créé: 14.07.2015, 13h07

Articles en relation

Le second tube du Gothard s’invite à Lausanne

Investissement routier Une conférence de presse et une interpellation: les opposants à un second tunnel routier montreront leurs muscles ce mardi. Plus...

La première traversée du Gothard grâce à un pacte avec le diable

Mythes et légende de Suisse (3/6) Dragons, déesses et animaux fantastiques: découvrez les légendes qui peuplent nos contrées. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.