Passer au contenu principal

Bientôt un plan national contre la radicalisation

Pour André Duvillard, délégué au Réseau national de sécurité, la Suisse doit passer la vitesse supérieure.

André Duvillard, Délégué au Réseau national de sécurité.
André Duvillard, Délégué au Réseau national de sécurité.
LUKAS LEHMANN

«Il faut passer à la vitesse supérieure!» Pour le délégué au Réseau national de sécurité, André Duvillard, il est temps que la Suisse se dote d’un plan national d’action contre la radicalisation. Il prépare d’ailleurs un rapport dans ce sens. Une décision devrait être prise à la mi-septembre par les instances politiques concernées de la Confédération et des cantons.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.