Le Boeing 777 de Swiss a atterri à Zurich

CanadaUne semaine après son atterrissage d'urgence et le montage d'un nouveau réacteur, l'avion a pu redécoller. Le vol retour n'a pas connu de problèmes.

Le Boeing 777 de Swiss a pu mettre fin à son aventure

Le Boeing 777 de Swiss a pu mettre fin à son aventure Image: Twitter @BonzBrooks

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le Boeing 777 de Swiss immobilisé depuis une semaine dans le grand nord canadien a pu s'envoler à destination de la Suisse après avoir reçu un nouveau réacteur. Il a atterri à 08h14 à Zurich-Kloten après un vol de 4800 kilomètres qui a duré 5 heures 49 minutes.

Comme l'a indiqué Stefan Vasic, porte-parole de Swiss, l'appareil pourrait retrouver un service normal dès vendredi déjà. «L'appareil a encore besoin de petits travaux de maintenance et de nettoyage.»

De gros moyens déployés

L'atterrissage d'urgence sur le petit aéroport de déroutement d'Iqaluit avait fait les délices de la presse mondiale. L'appareil devait relier Zurich à Los Angeles lorsque le réacteur gauche s'était automatiquement arrêté le 1er février après un message de dysfonctionnement.

Swiss avait dû ensuite envoyer sur place un nouveau réacteur qui avait été transporté par un Antonov An-124 affrété pour l'occasion. Les essais s'étant révélés concluants, l'avion a reçu le feu vert pour rejoindre la Suisse.

Quant à l'Antonov qui avait amené le nouveau réacteur, il est reparti en même temps et en emportant le réacteur défectueux, qui devra être analysé.

Créé: 09.02.2017, 08h59

Articles en relation

Le Boeing 777 de Swiss toujours en rade à Iqaluit

Canada Après son atterrissage d'urgence mercredi dernier, l'avion est en phase de réparation. La facture s'alourdit chaque jour. Plus...

Atterrissage d'urgence d'un vol Swiss Zurich-LA

Canada L'appareil a dû se poser en urgence mercredi dans le nord du Canada, après un problème de réacteur. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.