Passer au contenu principal

Vous planquez de l’argent à l’étranger? Rapatriez-le vite!

Le Conseil fédéral a présenté deux projets pour collaborer plus étroitement avec les fiscs étrangers.

Eveline Widmer-Schlumpf compte sur le principe de confiance qui, assure-t-elle, anime les contribuables suisses.
Eveline Widmer-Schlumpf compte sur le principe de confiance qui, assure-t-elle, anime les contribuables suisses.
Odile Meylan/Archive

Tous les Suisses, c’est bien connu, sont des modèles de vertu. Mais si, par hypothèse hautement improbable, vous planquez de l’argent à l’étranger, vous avez intérêt à le rapatrier dans les meilleurs délais en Suisse. C’est l’unique façon pour que votre compte caché soit encore protégé par le secret bancaire. La ministre des Finances Eveline Widmer-Schlumpf l’avoue d’ailleurs explicitement (lire ci-dessous). Pourquoi cela commence-t-il à chauffer sérieusement pour les fraudeurs du fisc? Parce que l’échange automatique des renseignements (EAR) entre Etats avance à grands pas. Mercredi, le Conseil fédéral a mis en consultation deux projets qui vont dans ce sens. Quels sont les points forts, le calendrier et les réactions? Petit tour d’horizon.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.