Le bonus des fonctionnaires fédéraux irrite

SuisseCertains parlementaires estiment que l'administration fédérale utilise mal le système des primes et des évaluations.

Thomas Aeschi (ZG/UDC) estime que la Confédération utilise mal ses outils d’évaluation.

Thomas Aeschi (ZG/UDC) estime que la Confédération utilise mal ses outils d’évaluation. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

L'administration fédérale verse des bonus pour certains fonctionnaires. Mais dans quelques offices, ce sont la moitié des effectifs qui y ont droit et le montant atteint au plus 15% du salaire annuel, ainsi que l'a révélé la Sonntags­Zeitung.

Au Secrétariat d'Etat aux questions financières internationales (SFI), ce sont ainsi 53,5% des collaborateurs qui ont droit à une prime, dont le montant moyen s'élève à 5244 francs.

Pas d'évaluation «insatisfaisante»

La proportion est proche dans l'Office fédéral du Personnel, l'Administration fédérale des Finances ou encore la Centrale de Compensation (CdC), ajoute le Blick dans son édition du 20 juin.

Les différences restent importantes dans les départements. Le Département fédéral des Finances verse un bonus à 31,7% de ses employés pour une moyenne de 3087 francs. La proportion est encore plus faible dans le Département fédéral des Affaires étrangères de Didier Burkhalter, où seuls 20% des fonctionnaires ont eu droit à un bonus d'une moyenne de 2343 francs.

Ces moyennes ne doivent pas cacher de fortes différences, en fonction de la performance et du salaire de base. Avec parfois une indulgence certaine. Parmi les 1750 collaborateurs de secrétariats généraux, pas un n'a reçu d'évaluation «insatisfaisante» en 2014.

Une mauvaise utilisation

Cette situation fait monter au créneau le conseiller national Thomas Aeschi (ZG/UDC). Il déplore que la Confédération utilise mal ses outils d'évaluation. «Les évaluations positives et les primes sont trop souvent distribuées. Et perdent donc de leur signification.»

Il estime que seuls 20% des fonctionnaires devraient recevoir un bonus. Il rappelle que les salaires moyen dans l'administration fédérale sont déjà aussi élevés que ceux des banquiers et continuent de grimper automatiquement malgré l'inflation quasi nulle que connaît la Suisse.

Sa collègue Margret Kiener Nellen (BE/PS), présidente de la Commission des Finances du Conseil national, ne veut pas s'exprimer sur le sujet. «Nous allons étudier et évaluer ces informations au sein de la Commission.»

Créé: 20.06.2016, 08h30

Articles en relation

Gros nuages sur les bonus à Wall Street

Bourse américaine Cette année, la volatilité des marchés ne va pas sourire au monde de la finance. Plus...

Les bonus des chefs de Volkswagen réduits

Allemagne Alors que le débat sur ces rémunérations a enflammé l'Allemagne ces derniers jours, un actionnaire a indiqué que les bonus subiront «une réduction substantielle». Plus...

Thomas Minder s'indigne des bonus camouflés

Rémunérations Le Schaffhousois pointe du doigt Simonetta Sommaruga qui, à ses yeux, refuse d'effectuer son travail. Plus...

La patronne d'Alpiq a moins gagné l'an dernier

Énergie La baisse de rémunération de Jasmin Staiblin s'est surtout fait ressentir au niveau des bonus. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.