Les bouleversements de la vie sur Terre analysés

LausanneLes mécanismes volcaniques restent énigmatiques, mais des scientifiques suisses, avec des collègues américains et français ont réussi à dissiper une partie du mystère.

Image d'illustration

Image d'illustration Image: archives/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Dans l'histoire de la Terre, des événements volcaniques exceptionnels ont provoqué la disparition massive d'espèces vivantes. Des chercheurs des Universités de Lausanne et Genève ont creusé le sujet.

Les mécanismes volcaniques restent énigmatiques, mais des scientifiques suisses, en collaboration avec des collègues de l'Université de Princeton et du Musée d'histoire naturelle de Paris, ont réussi à dissiper une partie du mystère. Leurs résultats sont publiés dans Nature Scientific Reports.

Datations géologiques

Les chercheurs ont entrepris l'étude des archives fossiles - c'est-à-dire des roches sédimentaires - de deux extinctions majeures observées il y a 201 et 183 millions d'années. Pour leurs travaux, ils ont combiné des données paléontologiques, géochimiques ainsi que les dernières techniques de datation géologique.

Résultat: ils ont établi, pour la première fois, une corrélation temporelle entre les enregistrements fossiles et les traces du volcanisme avec une précision suffisante pour démontrer que ces épisodes catastrophiques ne représentent pas un seul événement, mais la succession d'un refroidissement initial suivi d'un réchauffement de l'atmosphère, a expliqué Sébastien Pilet, de la Faculté des géosciences et de l'environnement de l'Université de Lausanne.

Un gaz après l'autre

L'émission de dioxyde de soufre (SO2) engendre un refroidissement de l'atmosphère, alors que le CO2, autre gaz volcanique, produit un réchauffement. Ces deux gaz sont généralement émis simultanément. Ici, le découplage s'explique par l'épaississement anormal de la lithosphère, l'enveloppe externe de la terre.

Cet épaississement retarde l'émission directe des larves en surface. Le matériel chaud réchauffe la base de la lithosphère, ce qui libère de grandes quantités de SO2. L'émission des laves produit ensuite le réchauffement climatique et une montée rapide du niveau des océans.

Disparition des dinosaures

Ce phénomène a entraîné la disparition de nombreuses espèces vivantes, notamment 90% des espèces d'ammonites (gros crustacés marins) et de nombreux groupes de reptiles. Il n'explique en revanche pas la disparition des dinosaures, qui s'éteignent 135 millions d'années plus tard, a expliqué M. Pilet.

Ce type de volcanisme catastrophique ne constitue pas une menace dans l'immédiat. «Ce phénomène se produit tous les 15 millions d'années environ. Actuellement, il n'y a pas d'évidence qu'un tel phénomène débute», a ajouté le chercheur lausannois. (ats/nxp)

Créé: 24.03.2016, 11h55

Articles en relation

Le réveil majestueux des volcans

Éruptions volcaniques Une soixantaine de volcans se réveillent et entrent en éruption chaque année. Les images de ces instants sont saisissantes. Plus...

Les volcans à l'origine de refroidissements et de crises

Géologie Les périodes particulièrement froides ont été responsables de changements socioéconomiques et de migrations. Une équipe pluridisciplinaire de chercheurs a quantifié le phénomène. Plus...

Les volcans ont entraîné la mort des dinosaures

Paléontologie Un chercheur de l’Université de Lausanne et des équipes américaines apportent de nouvelles preuves renforçant l’importance des éruptions de laves dans l’extinction des grands reptiles. Plus...

L'un des plus grands volcans d'Islande se réveille

Alerte Le volcan Bardarbunga, dans le sud de l'Islande, est en activité depuis quatre jours. Une alerte orange a été émise pour l'aviation. Plus...

Les volcans jouent un rôle dans la «pause» du réchauffement

Climat Les cendres projetées par les volcans entraîneraient une baisse provisoire des températures, ce qui correspondrait au ralentissement du réchauffement climatique constaté depuis une quinzaine d'années. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.