Brève visite d'Ignazio Cassis au Zimbabwe

AfriqueLe patron du DFAE doit se rendre en Afrique du Sud pour y rencontrer plusieurs ministres afin de resserrer les liens avec le premier partenaire commercial de la Suisse en Afrique.

Ignazio Cassis a visité la clinique de Ruedi Lüthy (à droite) à Harare en compagnie du ministre zimbabwéen de la Santé, Obadiah Moyo.

Ignazio Cassis a visité la clinique de Ruedi Lüthy (à droite) à Harare en compagnie du ministre zimbabwéen de la Santé, Obadiah Moyo. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Ignazio Cassis a visité mercredi à Harare une clinique qui bénéficie du soutien de la Direction du développement et de la coopération (DDC). Le conseiller fédéral était accompagné par le ministre de la Santé zimbabwéen, Obadiah Moyo, et le fondateur de la clinique Ruedi Lüthy.

«Je suis particulièrement impressionné par l'enthousiasme et le professionnalisme de Ruedi Lüthy et de sa fille Sabine dont le management efficace permet d'arriver à d'impressionnants résultats», a expliqué le chef du Département fédéral des affaires étrangères (DFAE), dans un communiqué diffusé par ses services. La clinique soigne quelque 6500 malades.

M. Cassis doit se rendre jeudi et vendredi en Afrique du Sud pour y rencontrer plusieurs ministres afin de resserrer les liens avec le premier partenaire commercial de la Suisse en Afrique. (ats/nxp)

Créé: 09.01.2019, 19h37

Articles en relation

La visite d'Ignazio Cassis à Glencore critiquée

Zambie Le ministre des affaires étrangères a visité en Zambie une mine de cuivre appartenant au très controversé groupe zougois. Il s'est dit «impressionné» par des réalisations de Glencore. Plus...

Ignazio Cassis en voyage en Afrique australe

Suisse Le ministre des Affaires étrangères est en visite en Zambie, au Zimbabwe et en Afrique du Sud jusqu'à vendredi. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.