Brigitte Violier: «Je ne lui en veux pas»

Décès de Benoît ViolierL'épouse du chef de l'Hôtel de Ville de Crissier, qui s'est donné la mort fin janvier, s'exprime pour la première fois dans L'Illustré.

Le couple Violier, en décembre dernier.

Le couple Violier, en décembre dernier. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La disparition de Benoît Violier, qui s'est donné la mort le 31 janvier, à l'âge de 44 ans, laisse ses proches dans l'incompréhension. A commencer par son épouse Brigitte, qui s'est exprimée pour la première fois dans la presse depuis le drame dans L'Illustré. «Je me pose des milliers de questions auxquelles je n’aurai peut-être jamais de réponses. Une chose est certaine, je ne lui en veux pas. Cette décision, ses raisons lui appartenaient. Je les respecte», a-t-elle indiqué.

Brigitte Violier n'arrive pas à s'expliquer le geste du chef étoilé de l'Hôtel de Ville de Crissier (VD). «Tout était au rendez-vous: la satisfaction du travail accompli, du chemin parcouru, de celui encore à parcourir. La réalisation de nouveaux projets. La reconnaissance. Une vie de famille et de couple heureuse. Il avait tout, nous avions tout. Il n’y a pas d’explication rationnelle.»

Pas de soucis financiers

Selon elle, rien dans l'attitude de son époux ne laissait présager son geste. Elle dément également les propos du magazine Bilan , affirmant que le cuisinier avait été victime d'une escroquerie et qu'il avait des problèmes financiers. «C'est faux à 100%: 100% faux en substance et 100% faux dans les détails», réfute-t-elle. «Le restaurant a clôturé son meilleur exercice de tous les temps et son bilan est particulièrement solide», affirme encore Brigitte Violier.

Elle rejette aussi l'idée d'une éventuelle panique devant les lourdes tâches et la pression qui s'exercent sur un chef de son niveau. «Il n’était pas du genre à paniquer face aux défis les plus difficiles. (...) Une de ses grandes qualités était de savoir s’entourer des bonnes personnes, qui soulageaient sa charge de travail.»

Brigitte Violier se retrouve veuve, avec des questions plein la tête. Son moteur aujourd'hui pour avancer? Son fils Romain et les équipes du restaurant. Un restaurant qui perdurera, malgré tous les deuils qui l'ont touché, selon elle.

Brigitte Violier confirme que c'est le chef Franck Giovannini, second de Benoît Violier, qui reprendra les rênes de la brigade de l'établissement, tandis qu'elle en conservera la responsabilité en tant que patronne. «Nous avons construit ce projet ensemble, je ne compte pas l'abandonner», souligne-t-elle. Toutes les conditions sont réunies pour que le restaurant étoilé survive.Le travail admirable accompli jusqu'à présent nous aidera aussi à rebondir», conclut-elle.

Créé: 10.02.2016, 10h27

Galerie photo

Benoît Violier en images

Benoît Violier en images Retour sur le parcours du chef étoilé du Restaurant de l'Hôtel de Ville de Crissier (VD) disparu le 31 janvier.

Articles en relation

Les démentis pleuvent sur la thèse d’une escroquerie aux vins rares

Décès de Benoît Violier «Bilan» avance que le cuisinier défunt aurait été floué par des escrocs valaisans. «Totalement faux», clament des proches du dossier Plus...

Benoît Violier n'aurait pas été escroqué

Suisse Un magazine affirme samedi que le cuisinier, qui s'est suicidé dimanche, aurait perdu beaucoup d'argent. Plusieurs personnes démentent. Plus...

«Tu es dans le calme et la sérénité, repose en paix!»

Hommage Les obsèques de Benoît Violier ont réuni une foule immense et profondément triste à la Cathédrale de Lausanne. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.