Passer au contenu principal

Bruit sur la route: sanctions plus fortes en vue

Le Conseil fédéral veut agir contre le bruit excessif sur la route. Il va examiner des mesures pour sanctionner plus facilement les conducteurs et motards.

Le risque d'être contrôlé pour le bruit en Suisse est minime et les sanctions ne sont pas dissuasives, estime un parlementaire.
Le risque d'être contrôlé pour le bruit en Suisse est minime et les sanctions ne sont pas dissuasives, estime un parlementaire.
Keystone

Les automobilistes et motards qui font trop de bruit pourraient être plus facilement sanctionnés à l'avenir. Le Conseil fédéral est prêt à examiner des mesures contre les bruits excessifs.

Il accepte un postulat déposé par Karl Vogler (PDC/OW), indique-t-il jeudi. Ce dernier lui demande d'agir contre les dispositifs d'échappement illicites ou modifiés ou la conduite sportive. Ce bruit, qui rend malade, est synonyme pour de nombreux citoyens d'une baisse de la qualité de vie.

Il existe déjà des valeurs limites définies dans la loi et des méthodes fiables de détermination du bruit. Mais le risque d'être contrôlé est minime et les sanctions ne sont pas dissuasives, estime le démocrate-chrétien.

Le gouvernement est donc appelé à mettre en place des sanctions plus importantes en cas d'utilisation de pièces illégales ou les modifications apportées aux véhicules. Les contrôles policiers devraient être intensifiés.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.