Passer au contenu principal

Johann Schneider-Ammann compare la politique au foot

Johann Schneider-Ammann s'est rendu sur le Grütli avec des centaines de footballeurs, l'Association suisse de football étant l'hôte de la manifestation du 1er Août.

Le ministre de l'Economie a commencé ce 1er-août par un brunch à la ferme.
Le ministre de l'Economie a commencé ce 1er-août par un brunch à la ferme.
Keystone
Johann Schneider-Ammann a ainsi dégusté «un buffet copieusement garni de produits frais» dans une ferme à Sörenberg (LU), a écrit l'Union suisse des paysans (USP) jeudi.
Johann Schneider-Ammann a ainsi dégusté «un buffet copieusement garni de produits frais» dans une ferme à Sörenberg (LU), a écrit l'Union suisse des paysans (USP) jeudi.
Keystone
Le ministre de l'Economie a fait plusieurs comparaisons entre politique et foot.
Le ministre de l'Economie a fait plusieurs comparaisons entre politique et foot.
Keystone
1 / 14

Environ 1300 personnes, dont 450 footballeuses et footballeurs, se sont inscrits pour assister à la fête nationale sur le Grütli qui a débuté jeudi après-midi avec le discours de Johann Schneider-Ammann. La Société suisse d'utilité publique, qui organise la manifestation du 1er août, y a invité cette année l'Association suisse de Football (ASF).

Il ne faut toutefois pas s'attendre à voir les grandes stars du football suisse, «qui ont d'autres obligations sportives», a indiqué un porte-parole de l'ASF. Les invités sont surtout des amateurs, qui incarnent le sens civique et l'esprit d'équipe, ce qui colle bien à la fois au football et au Grütli, d'après les organisateurs.

Lien spécial avec le Grütli

Un terrain a été construit sur place pour permettre aux enfants de taper dans la balle. Les feux d'artifice seront en outre tirés en respectant le rythme d'un match de football, soit en deux mi-temps, avec une pause au milieu et des arrêts de jeu à la fin.

Johann Schneider-Ammann, l'orateur de la journée, a un lien spécial avec le Grütli. En 2007, lorsque la fête nationale a été perturbée par des activistes d'extrême-droite et annulée, le politicien s'est engagé financièrement pour que la manifestation continue à avoir lieu.

«Jouer collectif»

Le ministre de l'Economie ne s'est pas privé pour multiplier les comparaisons entre la politique et le football. «Il faut jouer collectif sur la pelouse, mais aussi au bureau, dans les ateliers, et au quotidien», a déclaré l'ancien entrepreneur. L'esprit d'équipe se substitue aux règles inutiles, qui limitent le succès de la Suisse et l'initiative, a-t-il ajouté.

«Imaginez que vous deviez jouer avec un corset, qui confère de la stabilité mais restreint le mouvement», a suggéré Johann Schneider-Ammann à l'intention des footballeurs. «Ce serait la fin de toute victoire.» Le Grütli incarne le sens civique, que la Suisse forge depuis toujours, a-t-il souligné.

Brunch à la ferme

Auparavant, le conseiller fédéral avait participé à la 21e édition du Brunch à la ferme qui a rassasié des dizaines de milliers de gourmands. Johann Schneider-Ammann a ainsi dégusté «un buffet copieusement garni de produits frais» dans une ferme à Sörenberg (LU), a écrit l'Union suisse des paysans (USP) jeudi.

Les désormais traditionnels déjeuners à la ferme, organisés le jour de la fête nationale, permettent de jeter «un pont entre la ville et la campagne», note l'USP. Quelque 400 familles paysannes - autant que l'année précédente - ont participé à l'événement. Ils ont bénéficié de conditions optimales, avec un temps radieux, souligne l'organisation.

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.