Passer au contenu principal

Le marchandage se poursuit sur la réforme fiscale des entreprises

La taxe sur les gains en capital passe à la trappe, comme le voulait la droite. Mais d’autres motifs de divergences subsistent.

Les services d'Eveline Widmer-Schlumpf ont annoncé jeudi toute une série de retouches au dossier de la fiscalité des entreprises.
Les services d'Eveline Widmer-Schlumpf ont annoncé jeudi toute une série de retouches au dossier de la fiscalité des entreprises.
Archives, Keystone

La troisième réforme de l’imposition des entreprises (RIE III) franchit un cap. La nouvelle mouture du projet, dévoilée jeudi par Eveline Widmer-Schlumpf (EWS), ne prévoit plus de taxer les gains en capital. L’idée de ponctionner la vente de titres a soulevé l’hostilité des cantons, de l’économie et des partis bourgeois pendant la procédure de consultation. «La majorité ne veut pas de cette proposition», doit constater la ministre.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.