La caisse unique cantonale plébiscitée

SuisseLa récente hausse des primes maladie pousse les Suisses à chercher d'autres remèdes pour économiser dans la santé.

Image: Archives/Photo d'illustration/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Près des deux tiers de la population suisse, soit 64,4%, voient d'un bon oeil la proposition d'une caisse unique par canton, selon un sondage. Les Romands (71,4%) et les Tessinois (65,4%) sont ouverts à ce système, les Alémaniques (51,5%) un peu plus en retrait.

Si l'on ne prend en compte que les avis très favorables, soit les assurés ayant évalué cette proposition en cochant la case «très bien», ce sont ceux du canton du Jura qui souhaitent le plus la création d'une caisse unique (56,5%), souligne le comparateur en ligne bonus.ch dans un communiqué mardi. Viennent ensuite les cantons de Genève (53,6%), Vaud (52,6%) et Fribourg (46%).

La proposition est déjà discutée depuis plusieurs mois en Suisse romande, rappelle bonus.ch. Les taux les plus bas se retrouvent eux dans les cantons alémaniques de Zurich (15,9%), Saint-Gall (30%) et Berne (36,1%). L'enquête révèle aussi qu'une partie non négligeable de la population n'a pas d'avis sur ce sujet: sont indécis 11,7% des Tessinois, 9,2% des Romands et 8,8% des Alémaniques.

L'opinion des hommes et des femmes diverge aussi quelque peu, selon le comparateur. Les femmes sont plus réservées sur ce possible changement, avec 60,3% d'avis positifs (de «bien» à «très bien»), contre 66,7% pour les hommes. L'âge n'est quant à lui pas un facteur déterminant, 71,4% des personnes âgées de moins de 25 ans ayant un avis positif, de même que 66,7% des plus de 25 ans.

Une initiative lancée

Escomptant une forte hausse des primes maladie pour 2018, bonus.ch a jugé opportun de connaître l'avis des assurés sur ce sujet, souligne le comparateur en ligne. C'est pourquoi les plus de 2000 personnes interrogées dans sa dernière enquête annuelle sur la satisfaction des assurés vis-à-vis de leur caisse maladie ont pu donner leur opinion sur la proposition d'une caisse unique par canton.

L'annonce d'une initiative sur le sujet donnait d'autant plus de sens à cette question, note bonus.ch. Intitulée «Assurance-maladie. Pour une liberté d'organisation des cantons», cette initiative a été lancée au lendemain du dévoilement des primes 2018. Le texte vise à créer des institutions cantonales de compensations des coûts, chargées de fixer et d'encaisser les primes cantonales.

Cette proposition d'une caisse unique par canton n'apporte toujours pas de réponse à la question de la maîtrise des coûts de la santé, commente toutefois bonus.ch. A l'avenir, aborder la question de la réduction du catalogue de prestations sera sans doute inévitable.

Changement de caisse

L'Office fédéral de la santé publique (OFSP) a annoncé fin septembre une augmentation des primes maladie de 4% en moyenne en 2018 pour les adultes et de 5% pour les enfants. La hausse correspond à 18 francs, à 465,30 francs dans le premier cas, et à 5,30 francs, à 110,50 francs dans le second.

Dans le questionnaire de bonus.ch, les assurés étaient aussi invités à s'exprimer sur leur intention de changer de caisse en cas de hausse élevée de primes (4% à 5%). Près de 20% des Suisses ont dit vouloir le faire. Les Alémaniques, avec 21,5% de «oui» et les Tessinois, avec 20,2%, sont les plus disposés à un changement d'assureur. Les Romands sont, eux, 17,5% à vouloir agir de la sorte. (ats/nxp)

Créé: 17.10.2017, 11h25

Articles en relation

Les Romands en ordre dispersé face à la hausse

Primes 2018 Les cantons romands sont les plus touchés par la hausse des primes annoncée pour 2018. Chacun essaie d'atténuer le choc de son côté. Plus...

Primes 2018: chaque acteur accuse les autres

Assurance maladie Les acteurs du système de santé et les politiques se renvoient la balle sur les responsabilités de la hausse des primes dans l'assurance maladie. Plus...

Les primes vont grimper de 4% en moyenne

Suisse La hausse va même dépasser 5% dans la plupart des cantons romands en 2018. La progression est également plus forte chez les enfants. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.