Passer au contenu principal

SantéLes caisses veulent surveiller notre activité sportive

Les assureurs voudraient obtenir les données de nos activités sportives pour nous pousser à bouger plus. Si non: il faudra passer à la caisse avec des primes plus élevées.

Aujourd'hui des kyrielles d'appareils permettent d'enregistrer les données de notre santé et nos performances sportives.
Aujourd'hui des kyrielles d'appareils permettent d'enregistrer les données de notre santé et nos performances sportives.

En Suisse, près d'un tiers de la population est en surpoids ou obèse. Et si vous travaillez au bureau, il y a de grandes chances que vous ne fassiez pas plus de 4000 pas par jour. Ce qui est largement insuffisant pour se maintenir en forme à long terme. Du coup, votre assureur maladie pourrait se retourner contre vous en vous faisant payer des primes plus élevées.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.