Les cambrioleurs plébiscitent les cantons de Vaud et de Genève

CriminalitéLes disparités sont effarantes selon la région. La proximité des frontières et les axes routiers jouent un rôle important.

Image: VQH

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

«Vous travaillez encore, ils travaillent déjà…» Avec le retour de l’heure d’hiver et la tombée précoce de la nuit, les polices cantonales multiplient les messages de prévention. Pourtant, les Suisses ne sont pas tous égaux devant les cambriolages. Si vous êtes domicilié dans le canton de Vaud ou de Genève, vous avez trente-sept fois plus de risques de recevoir ce genre de visites indésirables qu’un habitant d’Appenzell Rhodes-Intérieures. Même à Zurich, le risque de vol par effraction est deux fois moins élevé que dans les deux cantons lémaniques.

Sur la carte du fric-frac établie par la Statistique criminelle fédérale pour l’an passé, Vaud et Genève se détachent nettement en tête, suivis à distance par les cantons de l’arc jurassien (NE, JU et BS). «On sait depuis longtemps que des villes frontières, comme Genève ou Bâle, sont particulièrement exposées», commente Jürg Thalmann, chargé de communication à La Mobilière. Pour le porte-parole de la police genevoise, Silvain Guillaume-Gentil, la similarité entre les chiffres vaudois et genevois n’est pas étonnante: «Les malfaiteurs opèrent à l’échelle d’une région, sans se soucier des limites cantonales.»

Conseils de base

Mais la Suisse alémanique n’est pas non plus à l’abri. Des cantons comme Thurgovie et les Grisons, par exemple, commencent à découvrir la criminalité transfrontalière. A Kreuzlingen (TG), victime d’une vague de cambriolages au cours des derniers mois, la police a multiplié les rondes. A titre dissuasif mais aussi pour repérer les habitants qui négligent les précautions élémentaires (lumière allumée, fenêtres fermées, portes verrouillées). Des conseils de prévention sont alors glissés dans leur boîte à lettres. A plus large échelle, les policiers thurgoviens collaborent plus étroitement avec leurs collègues allemands de la ville voisine de Constance et avec le corps des gardes-frontière.

Aux Grisons, la multiplication des vols dans la partie orientale du canton est aussi une nouveauté. Pour la police grisonne, il ne fait aucun doute qu’une ou plusieurs bandes organisées venant d’Europe de l’Est ont mis la région en coupe réglée.

Frontière et autoroute

«La proximité de la frontière et la possibilité de se déplacer rapidement jouent un rôle important, indique Philippe Jaton, porte-parole de la police vaudoise. Ces délinquants sont très mobiles et ils utilisent les axes routiers principaux. Des cambrioleurs qui frappent un jour à Kreuzlingen pourront sévir le lendemain à Neuchâtel ou à Yverdon, par exemple.»

«Les cambriolages sont des délits sériels, ajoute Silvain Guillaume-Gentil. De petites équipes commettent beaucoup de délits dans un endroit puis les vols cessent: elles sont allées ailleurs, ont repassé la frontière ou ont été arrêtées.»

Malgré les difficultés causées par le caractère sporadique et mobile de ces activités, les polices font aussi des coups de filet. «Le Concept intercantonal de coordination opérationnelle et préventive (CICOP) permet d’effectuer des analyses au niveau romand et de détecter l’activité sérielle des malfaiteurs», explique Philippe Jaton.

Lorsqu’une interpellation a lieu, le nouveau Code de procédure pénale oblige la police à effectuer dans un délai de 48 heures des investigations poussées afin qu’un procureur puisse obtenir une détention provisoire. «Ces investigations permettront ensuite de faire le lien entre les suspects et certains cambriolages», ajoute le porte-parole vaudois.

La disparité des chiffres cantonaux a-t-elle une influence sur les primes? «Certes, la Mobilière procède à des analyses par canton mais l’effet sur la prime est minime. Le facteur le plus important est le montant assuré», indique Jürg Thalmann. Comme d’autres compagnies, La Mobilière accorde en revanche un rabais de 30% sur la prime vol aux assurés qui installent une alarme ou des portes et fenêtres anti-effractions.

Créé: 06.11.2014, 13h54

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.