La police bernoise interrompt l'évacuation des gens du voyage

Résistance passiveL'opération d'évacuation des gens du voyage a été suspendue quelques heures seulement après avoir débuté par le remorquage de véhicules.

">La police avait commencé jeudi matin à évacuer le campement de protestation des gens du voyage à Berne.

La police avait commencé jeudi matin à évacuer le campement de protestation des gens du voyage à Berne. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La police a commencé jeudi matin à évacuer le campement des gens du voyage à Berne, avant que cette opération ne soit suspendue en raison de la résistance passive affichée par les occupants du site. Les gens du voyage ont déjà atteint leur but, en rappelant leur existence et leurs revendications. Les réactions de tous bords sont cependant très contrastées.

Les autorités de la ville de Berne ont montré une certaine compréhension pour les demandes des gens du voyage. De fait, il y a trop peu de places d'établissement et de transit à disposition des communautés du voyage en Suisse. Mais la ville n'y peut rien, c'est le canton qui est responsable dans ce domaine, ont affirmé mercredi les autorités de la ville.

Le problème du manque de place ne concerne ainsi pas le seul canton de Berne. Mais dans la plupart des cas, les recherches de lieux appropriés n'aboutissent pas.

Intérêt médiatique

Les médias montrent un grand intérêt pour le sujet, et de nombreux journalistes sont sur place pour suivre l'évolution de la situation. La thématique agite aussi la population, à voir les nombreuses réactions laissées par les lecteurs sur les sites Internet des différents médias.

Le sujet polarise en tout cas. Certains se montrent très critiques envers le mode de vie des gens du voyage ou leurs revendications. D'autres appellent à soutenir une minorité discriminée. Certains partis et des organisations ont également pris position.

Clivage politique

Ainsi, la section Berne Nord du PS propose de servir de porte-parole pour les Yéniches dans son dialogue avec les autorités, et s'engage pour trouver une solution cantonale. Le groupe Junge Alternative a pour sa part critiqué le fait que la ville ait de la place pour une foire et pas pour une action de protestation qu'elle juge importante.

La section UDC de la ville de Berne a elle entonné un autre refrain. Elle a exigé jeudi la poursuite de l'évacuation du campement, estimant que le Conseil municipal ne devait pas se laisser attendrir.

Evaluation de la situation

La police et les autorités municipales bernoises ont justement annoncé vouloir procéder à une nouvelle évaluation de la situation pour éviter tout dérapage. Aucun incident n'a été signalé, mais la situation reste très tendue sur place.

Les gens du voyage opposent une résistance passive, a expliqué un porte-parole de la police cantonale bernoise pour expliquer l'arrêt du remorquage des voitures. Plusieurs camions de sociétés privées de dépannage, qui étaient arrivés à l'aube pour déplacer les véhicules des gens du voyage, ont quitté le campement.

Opération jugée illégale

Les occupants du site avaient renoncé à laisser les clés de contact à l'intérieur des véhicules comme ils l'avaient promis, estimant que l'évacuation du campement de protestation est illégale. La Ville de Berne avait décidé mercredi de procéder à cette opération policière après l'échec des discussions avec des représentants des gens du voyage.

Jeudi en fin de matinée, différents groupes de gens du voyage, dont de nombreux enfants, étaient toujours regroupés devant les voitures et les caravanes qui doivent être déplacées. Ils brandissent des pancartes pour dénoncer cette opération.

Mode de vie

Plusieurs centaines de membres de la communauté yéniche occupent depuis mardi l'emplacement réservé aux visiteurs de la foire de printemps BEA qui débute vendredi. Ils entendent ainsi protester contre la pénurie de places d'accueil en Suisse. Ils estiment que leur mode de vie est menacé.

Cette carte animée pour mieux comprendre le parcours des Roms

(ats/nxp)

Créé: 24.04.2014, 15h35

Articles en relation

Qui sont les Roms qui vivent en Suisse?

Minorités Les Roms, qui constituent la plus grande minorité d'Europe, souffrent de préjugés. Le photographe Yves Leresche décortique les idées reçues qui frappent une communauté qu'il connait bien. Plus...

La Ville de Berne veut évacuer un campement

Aires d'accueil La Ville de Berne souhaite évacuer un campement occupé par des gens du voyage pour protester contre le manque de places d'accueil car cet emplacement est nécessaire pour la foire de printemps BEA qui démarre dans deux jours. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.

L'actualité croquée par nos dessinateurs partie 7

Paru le 19 septembre 2019
(Image: Bénédicte) Plus...