Passer au contenu principal

Près d'un cancer du sein sur dix se développe avant 40 ans

Ces tumeurs sont en hausse chez les jeunes femmes. Et ce risque est souvent négligé.

Ivana Jaton, diagnostiquée à 34?ans, préside l’Antenne Femmes Jeunes.
Ivana Jaton, diagnostiquée à 34?ans, préside l’Antenne Femmes Jeunes.
PHILIPPE MAEDER

Ivana Jaton avait 34 ans lorsqu’on lui a diagnostiqué un cancer du sein. «Je ne pensais pas à cette maladie, raconte cette mère de famille. J’ai senti une boule, mais j’ai imaginé que cela passerait… Et puis elle a grossi.» Son médecin l’a rassurée. «Il a ri en me disant que je sentais une côte!» Malheureusement, la trentenaire avait raison. Deux mois plus tard, elle a commencé à avoir des saignements. Son sein était tellement enflammé qu’«on n’y voyait plus rien. Mais là encore, en attendant les résultats des examens, on m’a dit de ne pas m’inquiéter, que j’étais trop jeune…» Plus de neuf fois sur dix, le cancer du sein touche des personnes de plus de 40 ans. Alors, quand la tumeur apparaît plus tôt, on n’y pense pas forcément. «Le diagnostic est souvent posé de façon tardive, regrette Ivana Jaton. Or, quand la maladie est à un stade avancé, la prise en charge est plus lourde.» Cette situation s’explique aussi par le fait que les examens, la palpation notamment, sont plus compliqués chez les jeunes femmes, dont la poitrine est particulièrement dense.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.