Passer au contenu principal

SuisseLe canton de Zurich pourrait accueillir une fenêtre à bébé

Les députés ont adopté le postulat à 96 voix contre 70. D'autres boîtes à bébé devraient voir le jour en Suisse.

La fenêtre à bébé de l'hôpital d'Einsiedeln.
La fenêtre à bébé de l'hôpital d'Einsiedeln.
Keystone

Le canton de Zurich pourrait bientôt disposer d'une fenêtre à bébé. Les députés ont accepté lundi par 96 voix contre 70 un postulat demandant au gouvernement de tout mettre en œuvre pour installer une telle fenêtre. Trois «boîtes à bébé» sont déjà en fonction en Suisse.

La fenêtre à bébé est une aide précieuse pour des cas de détresse extrême, a déclaré Erich Vontobel (Union démocratique fédérale), auteur du postulat. «La fenêtre à bébé sauve des vies», a-t-il ajouté.

La première fenêtre à bébé a été ouverte en 2001 à Einsiedeln (SZ). Huit nourrissons y ont été déposés. Un seul a été repris par sa mère. Les autres sont placés dans des familles d'accueil si la mère ne réclame pas l'enfant dans un délai d'un an. La deuxième fenêtre est à Davos (GR) et la troisième à Olten (SO).

Bientôt en Valais

D'autres fenêtres devraient être installées prochainement. En Valais, le parlement a adopté une motion à la fin de 2012. Le dossier est entre les mains du gouvernement. Dans le canton de Berne, le gouvernement a été chargé de réaliser une «boîte à bébé».

Au Tessin, une fenêtre pourrait être installée cette année encore à Bellinzone. Le parlement thurgovien a aussi demandé qu'une telle structure soit mise en place à Frauenfeld. Le sujet a aussi été abordé par le parlement de Bâle-Campagne.

Le fonctionnement de la fenêtre est simple. La mère ouvre la fenêtre et place le bébé dans le petit lit chauffant. Elle trouve une «lettre à la maman» qui lui explique ses droits et lui fournit des conseils et des contacts.

Famille d'accueil

Une alarme se déclenche à l'hôpital trois minutes après que la mère a déposé son bébé. Une infirmière prend alors l'enfant en charge. Après quelques jours, le nourrisson est confié à une famille d'accueil, puis d'adoption si la mère ne réclame pas son bébé.

L'aide suisse pour la mère et l'enfant (ASME) considère qu'il faudrait au moins huit fenêtres à bébé pour toute la Suisse. Cette fondation prend en charge les coûts d'installation des fenêtres (30'000 à 100'000 francs) et assume les frais de soins du bébé (10'000 à 20'000 francs).

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.