CarPostal: «Doris Leuthard n’est pas transparente»

SuisseLe PLR vaudois Olivier Feller a déposé une salve de nouvelles questions à Doris Leuthard sur l'affaire CarPostal. Très critique, il évoque désormais un scandale de gouvernance.

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Le scandale de CarPostal n’en finit pas d’agiter le Parlement. Alors que Doris Leuthard a déjà dû répondre lundi dernier à une salve de questions sur le sujet, elle devra réitérer l’exercice lundi 12 mars. En effet, le conseiller national vaudois Olivier Feller n’est toujours pas satisfait de ses réponses et relance mercredi la ministre avec de nouvelles questions.

Le politicien s’inquiète surtout du bon déroulement des enquêtes sur les irrégularités comptables commises par CarPostal de 2007 à 2015. «J’ai l’impression qu’ un scandale de gouvernance concernant les enquêtes est en train de se développer», explique-t-il. «Il y a une multiplication d’enquêtes, mais aucune n’est à la fois indépendante et exhaustive», critique-t-il.

Trois enquêtes

La Poste mène en effet une enquête interne sur l’affaire, mais elle se limite aux années 2007-2015, alors que les irrégularités se sont poursuivies depuis. Elle est en outre menée par le président du conseil d’administration du géant jaune, Urs Schwaller, dont la responsabilité est peut-être aussi engagée. Il y a également une enquête de l’Office fédéral de la police (fedpol) limitée elle aussi à la période 2007-2015. Enfin, une task force a été mise en place par le Département fédéral des transports et communication (DETEC). Mais elle s’intéressera uniquement aux comptes 2017 et 2018 en vue de l’assemblée générale du groupe.

«Il y a donc beaucoup d’enquêtes, mais aucune n’est vraiment satisfaisante. On a vraiment l’impression que le Conseil fédéral veut diluer les responsabilités en saucissonnant les investigations», redoute Olivier Feller.

Le Ministère public de la Confédération a refusé de prendre en charge cette affaire, ne s’estimant pas assez compétent. Qui doit alors mener l’enquête, selon lui ? «Je suis étonné que le Conseil fédéral n’ait pas mandaté, dans les jours qui ont suivi, le contrôle fédéral des finances. C’est un organe de surveillance indépendant, compétent et qui a fait ses preuves», défend-il.

Critiques contre Doris Leuthard

Olivier Feller n’hésite pas à qualifier de bidon les enquêtes en cours. Doris Leuthard chercherait-elle, selon lui à cacher des choses ? « Je pense que Doris Leuthard n’est pas très transparente dans la manière dont elle gère ses enquêtes lorsqu’on est vraiment curieux et que l’on cherche à faire la lumière sur des dysfonctionnements», critique-t-il. «Elle multiplie les enquêtes dont malheureusement aucune n’est indépendante et exhaustive. Ce qui est très discutable dans un Etat de droit.»

Le 14 mars prochain, tous les groupes parlementaires ont déposé des interventions sur CarPostal et un débat urgent se tiendra aux Chambres. Qu’en attend Olivier Feller? «A force de faire pression sur le Conseil fédéral, j’espère que celui-ci exigera une enquête indépendante et exhaustive sur toute la période 2007-2018 et qu’il mènera une gestion un peu plus transparente sur ce dossier. »

Pour rappel, le scandale a éclaté lors d’une révision ordinaire de CarPostal. L’Office fédéral des transports a alors constaté que l'entreprise a, entre 2007 et 2015, réalisé des bénéfices dans le trafic régional des voyageurs soutenu par des subventions et les a transférés vers d’autres secteurs.La filiale de La Poste s'est ainsi vu allouer des indemnités trop élevées, au total 78,3 millions de francs. L'entreprise remboursera à la Confédération et aux cantons l'intégralité de ce montant.

Créé: 07.03.2018, 14h36

Articles en relation

CarPostal: FedPol s'oppose au dévoilement de documents officiels

Transparence L'OFT ne lèvera pas le secret sur des centaines de pages d'informations relatives au scandale de subventions. Plus...

La situation de CarPostal inquiète le Conseil national

Suisse Curieux, de nombreux parlementaires ont questionné lundi la ministre des transports Doris Leuthard sur l'affaire CarPostal. Plus...

L'affaire CarPostal sera débattue au National

Suisse La filiale de La Poste, prise dans un scandale après avoir touché trop de subventions, sera au centre des discussions le 14 mars prochain. Plus...

CarPostal: Fedpol ouvre une enquête administrative

Berne Le Conseil fédéral charge Fedpol de mener une procédure pénale administrative contre La Poste pour déterminer si des subventions ont bel et bien été versées indûment. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.