Passer au contenu principal

Canton de BerneUn cas isolé de maladie de la vache folle diagnostiqué

L'Office vétérinaire fédéral annonce qu'un cas «atypique» de maladie de la vache folle a été diagnostiqué dans une exploitation agricole bernoise. La maladie n'a pas été déclenchée par les farines animales.

Aucun cas d'ESB n'a été décelé en Suisse entre 2007 et 2011. En 2011, deux cas ont été signalés, et il s'agissait à chaque fois de cas "atypiques".
Aucun cas d'ESB n'a été décelé en Suisse entre 2007 et 2011. En 2011, deux cas ont été signalés, et il s'agissait à chaque fois de cas "atypiques".
PHOTO D'ILLUSTRATION

Un cas isolé de la maladie de la vache folle (encéphalopathie spongiforme bovine/ESB) a été découvert dans une exploitation du canton de Berne. La vache avait été importée d’Allemagne en 2006. Des analyses de routine après son abattage ont révélé la maladie.

Selon l’Office vétérinaire fédéral (OVF), il s’agit d’un cas «atypique», une forme sporadique de la maladie non liée à la présence de matériaux infectieux dans les aliments pour animaux. Les cas de vache folle typiques au contraire sont causés par la présence de matériel infectieux dans la filière alimentaire animale.

Si ce dernier cas ne change pas la situation favorable de la Suisse - les cas ont fortement diminué jusqu’en 2006 et plus aucun cas n’a été diagnostiqué entre 2007 et 2011 - il nous rappelle, comme les deux de 2011, qu’il faut encore s’attendre à trouver des cas isolés de vache folle dans le pays. Depuis quelques années en effet, on constate dans plusieurs pays européens de tels cas isolés, note l’OVF.

La vache atteinte, âgée de presque 7 ans, était née en avril 2005 en Allemagne et avait été importée en Suisse en novembre 2006. Son abattage avait été décidé car elle présentait, suite à un vêlage, des signes d’une atteinte irrémédiable. Une analyse de routine a été effectuée à cette occasion et le diagnostic d’ESB a été posé.

Depuis le premier cas détecté en 1990, 467 cas de vache folle ont été répertoriés en Suisse. A l’exception du cas de 2011, tous les bovins atteints étaient nés avant l’interdiction totale des farines animales décrétée en janvier 2001. Aucun cas du variant de Creutzfeldt-Jakob mis en rapport avec la vache folle n’a été diagnostiqué à ce jour chez l’homme en Suisse.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.