Passer au contenu principal

Amaudruz a conduit en ignorant des mises en garde

Interpellée ivre au volant, la conseillère nationale genevoise a-t-elle bénéficié d’un passe-droit auprès de la police?

Avec 1,92‰ de taux d’alcool, Céline Amaudruz atteint presque quatre fois la limite légale.
Avec 1,92‰ de taux d’alcool, Céline Amaudruz atteint presque quatre fois la limite légale.
Georges Cabrera

La soirée arrosée de la conseillère nationale UDC Céline Amaudruz n’est pas si banale. Malgré la mise en garde d’un chauffeur de taxi et d’une tierce personne, elle a pris le volant en état d’ébriété, dans la nuit du 10 au 11 décembre. Interpellée par la police, elle a pu téléphoner à tout va. Un passe-droit?

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.