Un jeune PLR démissionne après avoir harcelé Céline Amaudruz sur Facebook

Plainte pénaleTraitée de «chienne idiote» et d'«escort girl», la conseillère nationale genevoise UDC a porté plainte à Genève et à Neuchâtel. Vice-président des jeunes libéraux-radicaux Neuchâtel, il quitte son poste.

Céline Amaudruz.

Céline Amaudruz. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La conseillère nationale genevoise UDC dit avoir été attaquée sur Facebook «pendant des mois», se voyant notamment traitée de «chienne idiote» et d'«escort-girl». Dans un communiqué circonstancié diffusé ce mardi, son collègue Yves Nidegger cite le nom de deux jeunes libéraux-radicaux neuchâtelois, dont celui du vice-président des Jeunes PLR élu au parlement des jeunes de la Ville de Neuchâtel. Ce dernier annonce qu’il démissionne de son poste. Il dit regretter ses «sottes interventions».

«A bout de nerfs, la Conseillère nationale a fini par porter plainte à Genève et à Neuchâtel. La police a rapidement identifié le harceleur masqué derrière un pseudonyme», écrit Yves Nidegger.

Démission

Le jeune harceleur admet que les attaques contre la conseillère nationale sont «inacceptables». Dans un courriel, il affirme regretter ce comportement et présente ses excuses. «J’attends avec sérénité la décision de justice et ses conséquences», écrit-il. «Même si cela ne répare rien (...) j’ai envoyé une lettre d’excuses circonstanciée au mandataire de Madame Amaudruz». Le jeune homme souligne aussi qu’il n’était pas membre du PLR au moment des faits et qu’il a agi à titre absolument personnel. «Le PLR n’a rien à voir dans cette affaire».

Dans son courrier, il annonce avoir choisi de démissionner de la vice-présidence des JLRN. Contacté par l’ats, le président des JLRN Sven Romanens a confirmé être au courant de sa décision.

Encore mineur

Contacté par l’ats, le secrétaire général du Parti libéral- radical neuchâtelois (PLRN) Thibault Steimer indique que le jeune politicien mis en cause, aujourd’hui âgé de 17 ans, a commis ce faux- pas alors qu’il était âgé d’une quinzaine d’années. «Il ne s’était pas encore lancé en politique et n’était pas membre des Jeunes libéraux-radicaux neuchâtelois (JLRN)», précise-t- il. Le jeune et l’ami avec lequel il a posté les propos injurieux à l’égard de Mme Amaudruz se sont excusés auprès de celle-ci. «Il s’agit d’une erreur de jeunesse, mais qui ne restera pas sans conséquence sur son engagement politique», a indiqué par téléphone depuis l’Angleterre le président des JLRN Sven Romanens. Selon ce dernier, «il va de soi» que sa formation va prendre des mesures.

Nidegger met en cause le PLR

Dans son communiqué, le conseiller national UDC tire un parallèle entre cette affaire et la déclaration récente d'une autre jeune élue de l'UDC, Nathalie Rickli (UDC/Zh) a révélé la semaine dernière le burnout dont elle était victime. «Nathalie Rickli et Céline Amaudruz ont en commun d’appartenir à la relève féminine de l’UDC que les autres partis gouvernementaux semblent craindre particulièrement.»

Yves Nidegger met aussi en cause le PLR et juge «également symptomatique, le fait que le harcèlement dont est victime Céline Amaudruz se soit passé sur l’internet». Le conseiller national genevois UDC, rappelle que «le PLR s’est attiré de très vives critiques lors des deux dernières campagnes fédérales pour avoir payé Google aux fins de détourner sur son propre site de campagne les recherches du public relatives à des candidats concurrents.»

Créé: 25.09.2012, 11h53

Articles en relation

Le harcèlement sexuel sera plus sévèrement puni

France Le Sénat français a adopté un nouveau projet de loi sur le harcèlement sexuel, pour remplacer un précédent texte. Ce texte définit plus précisément le délit de harcèlement sexuel et alourdit les sanctions. Plus...

Harcèlement téléphonique, premières plaintes ce mois

Loi Entre le 1er avril et le 31 mai, la Fédération romande des consommateurs ainsi que ses homologues alémanique et tessinoise SKS et ACSI ont récolté environ 2060 plaintes d'internautes. Plus...

Facebook suspend son outil de reconnaissance faciale

Europe Facebook a accepté de suspendre son outil de reconnaissance faciale dans l'Union européenne et d'effacer les données collectées sur les profils de ses usagers, ont annoncé vendredi le réseau social et l'autorité irlandaise chargée de la protection des données privées. Plus...