Passer au contenu principal

Céline Amaudruz veut retourner l’UDC sur le deal de l’année

Le parti décidera le 30 mars s’il soutient la réforme qui lie la hausse du financement de l'AVS à la fiscalité des entreprises.

Céline Amaudruz (GE) fait partie de la minorité d'élus UDC qui a soutenu la RFFA au parlement.
Céline Amaudruz (GE) fait partie de la minorité d'élus UDC qui a soutenu la RFFA au parlement.
Keystone

La droite part désunie pour défendre la RFFA, soumise au vote le 19 mai. Les sections jeunes de plusieurs partis bourgeois ne veulent pas de ce deal qui lie fiscalité des entreprises et financement de l’AVS. À cette petite fronde pourrait s’ajouter celle, plus problématique, de l’UDC. Le parti donnera son mot d’ordre le 30 mars, lors de sa prochaine assemblée des délégués. De cette décision dépend peut-être l’avenir de la réforme.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.