La centrale de Leibstadt a redémarré après la panne

Nucléaire suisseTrois jours après un arrêt dû au dysfonctionnement du régulateur de pression, la centrale suisse a repris ses activités.

Avant de rebrancher le réacteur, la société d'exploitation  a dû résorber, pour la seconde fois en trois semaines, un dysfonctionnement du régulateur de pression.

Avant de rebrancher le réacteur, la société d'exploitation a dû résorber, pour la seconde fois en trois semaines, un dysfonctionnement du régulateur de pression. Image: Archive/Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

La centrale nucléaire de Leibstadt (AG) est à nouveau branchée au réseau électrique depuis mercredi matin, trois jours après un arrêt automatique dû à un dysfonctionnement du régulateur de pression. Ce dernier a été remplacé.

Avant de rebrancher le réacteur à 02h35, la société d'exploitation KKL a dû résorber, pour la seconde fois en trois semaines, un dysfonctionnement du régulateur de pression. Lors de la première panne, elle a remplacé une pièce défectueuse du régulateur. Suite au nouvel incident constaté dans la nuit de samedi à dimanche, le régulateur a été, cette fois, entièrement remplacé, indique KKL.

A titre préventif, l'exploitant a aussi remplacé un autre régulateur de pression du même type, ainsi que des câbles électriques. Les deux régulateurs vont désormais être analysés. KKL a commencé à relancer la centrale mardi après-midi avant de la rebrancher au réseau dans la nuit de mardi à mercredi. (ats/nxp)

Créé: 15.05.2019, 11h52

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.