Passer au contenu principal

NucléaireLa centrale de Mühleberg subit un arrêt d'urgence

Un arrêt d'urgence automatique a eu lieu lundi à la centrale nucléaire bernoise. En cause: la panne d'un régulateur. Mais la sureté est assurée.

Une avarie a entraîné un arrêt du réacteur. Mais aucun rejet de radioactivité n'a eu lieu.
Une avarie a entraîné un arrêt du réacteur. Mais aucun rejet de radioactivité n'a eu lieu.
Keystone

La centrale nucléaire de Mühleberg (BE) a subi un arrêt automatique d'urgence ce lundi 6 juillet à 11h03 en raison de la panne d'un régulateur du système d'alimentation en eau. Cette avarie a entraîné un arrêt du réacteur. Il n'y a eu aucun danger pour la population.

La sûreté est assurée et aucun rejet de radioactivité accrue n'a eu lieu, a indiqué l'exploitant, le groupe bernois BKW Energie. Le personnel de la centrale recherche actuellement la cause de la panne. A ce stade, il n'est pas possible de dire si ce problème est lié aux températures élevées enregistrées de ces derniers jours.

Pas de conséquences

L'Inspection fédérale de la sécurité nucléaire (IFSN), l'autorité compétente, a été immédiatement informée. Une fois les réparations effectuées et le feu vert de l'IFSN obtenu, la centrale pourra redémarrer.

Cet arrêt du réacteur de la centrale nucléaire bernoise n'a pas de conséquences pour l'approvisionnement en électricité de la région, a précisé le groupe BKW Energie. L'arrêt automatique de la centrale reste un événement très rare. La dernière fois qu'il s'était produit remonte à 2012.

Mühleberg est en service depuis 1972. Elle est la 3e plus ancienne centrale nucléaire de Suisse après Beznau I et Beznau II. Son arrêt définitif est prévu pour 2019.

ats

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.