Passer au contenu principal

La centrale de Mühleberg tire la prise nucléaire avec fierté

Dans trois mois, la centrale sera définitivement arrêtée. Mais la désaffectation va coûter cher.

Le site de la centrale de Mühleberg ne pourra être utilisé à d’autres fins qu’en 2034.

«Nous sommes les premiers en Suisse à arrêter et à désaffecter une centrale nucléaire. Nous sommes des pionniers.» Suzanne Thoma, directrice de BKW, a bombé le torse vendredi à Berne, trois mois jour pour jour avant la mort de Mühleberg. Elle a raconté comment son entreprise BKW s’y est prise suffisamment à l’avance pour que tout fonctionne comme sur des roulettes: l’arrêt, la désaffectation, le financement et la réaffectation du personnel.

Les articles ABO sont réservés aux abonnés.