Certains hôpitaux en prise avec la chaleur

SuisseDes centres d'urgence enregistrent plus de cas à cause de la canicule. Les patients sont souvent des personnes âgées.

Le plus souvent les patients souffrent de déshydratation.

Le plus souvent les patients souffrent de déshydratation. Image: Keystone

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Quelques services d'urgence d'hôpitaux suisses connaissent une recrudescence de cas liés à la canicule. Il s'agit la plupart du temps de personnes âgées qui souffrent de déshydratation et d'autres symptômes en lien avec la chaleur.

Selon une enquête menée par Keystone-ATS dans plusieurs cantons, les réponses des hôpitaux sont très différentes. Certains n'enregistrent aucun cas spécifique à la canicule, tandis que d'autres constatent «une certaine augmentation».

En Suisse romande, la canicule n'a pour l'heure pas entraîné de recrudescence d'activité au Centre hospitalier universitaire vaudois (CHUV). Les mesures de prévention, activées dans le cadre du plan canicule, sont efficaces, note le service de presse.

Les Hôpitaux universitaires de Genève (HUG) ne constatent pas non plus de répercussion. Aucune augmentation du nombre des admissions aux urgences, ni aux urgences gériatriques, n'a été enregistrée, selon le service de presse de l'hôpital.

Quelques cas à Bâle et à Zurich

A Bâle, au moins trois personnes ont jusqu'à présent été admises à l'Hôpital universitaire en lien direct avec la chaleur. Le service des urgences traite actuellement environ 150 patients par jour, soit un peu plus que d'habitude. Un porte-parole ne sait toutefois pas si la chaleur joue un rôle spécifique.

«Nous avons des patients de tout âge qui viennent aux urgences en raison de la canicule», indique une porte-parole de l'Hôpital universitaire de Zurich. Ils souffrent principalement d'épuisement lié à la chaleur, avec pour conséquence faiblesse, étourdissements ou syncopes.

Depuis le début de la canicule en début de semaine, l'Hôpital cantonal d'Aarau enregistre un à trois cas liés à la chaleur par jour. Un porte-parole constate une hausse du nombre des urgences impliquant des patients souffrant d'insuffisance circulatoire, qui sont particulièrement affectés par la chaleur actuelle.

Le nombre de patients se situe dans la fourchette habituelle à l'Hôpital cantonal des Grisons à Coire. L'Hôpital cantonal de Saint-Gall ne s'attend à une hausse du nombre de cas que si la vague de chaleur devait durer.

L'Hôpital de l'Île, à Berne ne s'attend pas encore à un afflux de patients souffrant de problèmes de santé dus à la chaleur. Aucune tendance à la hausse n'a non plus été constatée à Lucerne.

Diverses mesures

Selon l'enquête, les hôpitaux ont mis en oeuvre diverses mesures pour faire face à la vague de chaleur. L'Hôpital fribourgeois a par exemple adapté ses menus. Il surveille étroitement les températures dans les locaux et met davantage d'eau et de ventilateurs à disposition.

A l'Hôpital neuchâtelois, une boisson spécifique est distribuée pour hydrater les patients âgés. Les médecins diminuent dans la mesure du possible les diurétiques et les patients sont rafraîchis avec des brumisateurs ou des linges humides. (ats/nxp)

Créé: 27.06.2019, 15h35

Le trafic ferroviaire trinque

La canicule a fait une nouvelle victime jeudi: le trafic ferroviaire. A cause de la déformation de rails sur une voie près de Berne, une bonne partie des trains ont subi des retards, en particulier en fin d'après-midi à l'heure de pointe.

Une des quatre voies entre Berne et Berne-Wankdorf n'était plus praticable, a indiqué à Keystone-ATS Jürg Grob, porte-parole des CFF. C'est avant tout le trafic en direction de la Suisse alémanique, à l'est de Berne, que les conséquences se sont fait sentir. Mais par répercussions, d'autres liaisons ont pu subir des retards.

Vigilance rouge

Météo-France a placé en vigilance rouge à la canicule pour la journée de vendredi quatre départements du sud de la France - les Bouches-du-Rhône, le Gard, l'Hérault et le Vaucluse - en raison d'un «pic de chaleur exceptionnel». Il s'agit d'une première en France.

Articles en relation

Aînés sous surveillance et hausse de la pollution

Canicule Le plan canicule de la Protection civile est entré en action à Lausanne. Les concentrations d'ozone ont, elles, dépassé la valeur limite légale. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.