Le CF refuse d'interdire la clope au volant

Suisse Interpellé par une conseillère nationale ayant vécu un incident avec un mégot de cigarette, le Conseil fédéral ne veut pas interdire de fumer dans les véhicules.

Concernant la clope au volant, le Conseil fédéral n'entend pas aller plus loin que la législation actuelle.

Concernant la clope au volant, le Conseil fédéral n'entend pas aller plus loin que la législation actuelle. Image: AFP

Signaler une erreur

Vous voulez communiquer un renseignement ou vous avez repéré une erreur ?

Les automobilistes ne devront pas renoncer à la clope. Le Conseil fédéral ne souhaite pas prononcer une interdiction générale de fumer au volant.

Incendies et pollution

L'idée émane de la conseillère nationale Isabelle Chevalley (PVL/VD). Son principal souci: les automobilistes qui jettent leur mégot par la fenêtre. Elle-même a été victime d'un tel incident.

«J'ai dû m'arrêter d'urgence sur l'autoroute suite à un mégot de cigarette non éteint qui s'est retrouvé pris dans mes essuie-glace. J'ai réussi à l'enlever avant qu'il n'aille dans mon moteur...», explique-t-elle dans une interpellation.

Non sans évoquer l'incendie de tunnel du Mont-Blanc et ses 39 morts, causé par un mégot jeté. A cela s'ajoute le risque de provoquer des incendies de forêts et de pollution des eaux.

Législation actuelle suffisante

Des mesures existent déjà pour lutter contre le «littering», souligne le Conseil fédéral dans sa réponse publiée jeudi. Si la nocivité des mégots pour l'environnement est incontestée, ni l'ampleur de leur impact, ni la pollution qu'ils engendrent ne sont connues.

Pour le reste, il n'entend pas aller plus loin que la législation actuelle qui prévoit qu'un automobiliste doit éviter toute occupation qui rendrait plus difficile la conduite du véhicule.

Pas question d'interdire certaines activités, à l'exception de l'utilisation d'un téléphone sans dispositif « mains libres » au potentiel de distraction très élevé. Une interdiction générale de fumer, qui s'appliquerait également aux passagers, nécessiterait au minimum une base légale, précise enfin le Conseil fédéral. (ats/nxp)

Créé: 28.02.2019, 15h34

Articles en relation

Controversée, l'e-cigarette a pu se faire une place

Suisse Depuis l'autorisation en avril d'importer et de vendre des liquides avec nicotine, le vapotage a pris son essor en Suisse en 2018. Plus...

Il prend feu à cause d'une cigarette et décède

Saint-Gall Un septuagénaire saint-gallois a succombé à ses blessures après avoir été brûlé par sa cigarette. Plus...

Journée mondiale sans tabac: les chiffres

Santé L'OMS organise, jeudi, sa 21e journée mondiale sans tabac. La cigarette en cinq questions. Plus...

Publier un nouveau commentaire

Nous vous invitons ici à donner votre point de vue, vos informations, vos arguments. Nous vous prions d’utiliser votre nom complet, la discussion est plus authentique ainsi. Vous pouvez vous connecter via Facebook ou créer un compte utilisateur, selon votre choix. Les fausses identités seront bannies. Nous refusons les messages haineux, diffamatoires, racistes ou xénophobes, les menaces, incitations à la violence ou autres injures. Merci de garder un ton respectueux et de penser que de nombreuses personnes vous lisent.
La rédaction

Caractères restants:

J'ai lu et j'accepte la Charte des commentaires.

No connection to facebook possible. Please try again. There was a problem while transmitting your comment. Please try again.