Passer au contenu principal

Trafic marchandisesCFF Cargo supplante BLS Cargo sur la ligne du Gothard

En charge de la desserte de la ligne ferroviaire du Gothard, l'entreprise allemande DB Schenker préfère CFF Cargo à BLS Cargo. Cette dernière devra supprimer entre 70 et 80 emplois.

En 2012, BLS Cargo avait enregistré une perte de 1,8 millions de francs.
En 2012, BLS Cargo avait enregistré une perte de 1,8 millions de francs.
Keystone

BLS Cargo supprimera entre 70 et 80 emplois. La compagnie de chemin de fer doit procéder à cette restructuration après que l’entreprise allemande DB Schenker a privilégié l’offre de CFF Cargo à la sienne pour le trafic de transit à travers la Suisse.

Les négociations avec DB Schenker ont échoué parce que CFF Cargo a visiblement été en mesure de formuler une offre plus attractive, a expliqué le directeur de BLS Cargo Dirk Stahl. Le porte-parole des CFF Christian Ginsig n’a pas été en mesure de dire en quoi l’offre de CFF Cargo était différente de celle de BLS Cargo.

Suppressions d’emplois

Cette réorientation des activités de BLS Cargo va se traduire par la suppression de 70 à 80 emplois, dont environ 60 concernent des postes de mécaniciens de locomotive. Le trafic marchandises sur la ligne du Gothard sera touché par cette mesure à partir de 2014. Il y aura alors dix aller-retour en moins chaque jour sur cet axe nord- sud.

Concrètement, cela signifie pour BLS Cargo la suppression de 5000 à 6000 trains par année. Seul un sixième de tout le trafic de transit actuel sera maintenu, a ajouté Dirk Stahl lors d’une conférence de presse. La filiale suisse de DB Schenker a une participation dans le capital de BLS Cargo, filiale du groupe BLS.

CFF Cargo a expliqué mardi que ce mandat octroyé par l’entreprise allemande BD Schenker lui permettra d’exploiter de manière optimale ses ressources et de créer «ponctuellement» de nouveaux emplois. Dans la mesure du possible, le personnel de BLS Cargo sera pris en considération lors d’engagements, a expliqué Christian Ginsig.

Rentabilité du Gothard

BLS Cargo estime que cette restructuration permettra d’améliorer l’économicité, le rapport entre les recettes et les coûts. En 2012, BLS Cargo avait enregistré une perte de 1,8 millions de francs. Une des raisons de ce mauvais résultat était une exploitation insuffisamment rentable de l’axe du Gothard.

L’entreprise a expliqué cette évolution par le bas niveau des prix, une hausse disproportionnée du prix des sillons sur cet axe reliant le Nord et le Sud de l’Europe et par le taux de change défavorable avec l’euro. Pour 2013, le secteur du transport des marchandises doit retrouver les chiffres noirs, a affirmé Dirk Stahl.

La société DB Schenker est le leader européen dans le transport des marchandises par le rail. CFF Cargo va planifier les détails et les processus de production au cours des prochaines semaines avec le premier opérateur de fret ferroviaire européen. Il est prévu que CFF Cargo fournisse des prestations sur les tronçons entre Bâle et Domodossala et Bâle/Singen-Gallarate/Chiasso.

Concurrence

Pour le Syndicat du personnel des transports (SEV), la concurrence accrue dans le trafic des marchandises a conduit à cette situation avec une pression constante sur les prix entre les entreprises de transport. Le SEV attend de BLS Cargo qu’elle établisse un plan social pour les personnes touchées.

Le syndicat exige parallèlement que celui qui assumera ces prestations reprenne le personnel. «Au vu du manque de personnel des locomotives, il semble évident que CFF Cargo doive reprendre le personnel du BLS au minimum à des conditions équivalentes», écrit le secrétaire syndical Jérôme Hayoz dans un communiqué.

(ats)

Cet article a été automatiquement importé de notre ancien système de gestion de contenu vers notre nouveau site web. Il est possible qu'il comporte quelques erreurs de mise en page. Veuillez-nous signaler toute erreur à community-feedback@tamedia.ch. Nous vous remercions de votre compréhension et votre collaboration.